lundi 9 avril 2018

Drôle de scène un de ces derniers mardi soir

au sauna Sun à Lyon. Je l'avais vu peu après mon arrivée, il avait l'air d'être habitué, tapait la bise et la discute aux mecs présents. Il était jeune, très jeune, peut-être 18 ou 19 ans, le tient hâlé, les cheveux bruns mis longs et raides en bataille, le corps fin et tous muscles fins apparents. Son signe particulier : il ne portait pas de serviette autour de la taille. Et pour cause : son sexe considérable pendait entre ses jambes et était l'objet de la fascination de tous des mecs présents.

Un vieux mec laid au corps ridé qu'il avait l'air de bien connaître, avait fait main basse sur lui en milieu de soirée, et disparaissait fréquemment en sa compagnie. Lorsque minuit fut passée, au terme d'une longue soirée bien remplie, alors que les allées du sauna devenaient un désert où rodaient une dizaine de mecs esseulés, je remontais à l'étage, plus par curiosité que par volonté de faire quoi que ce soit de plus.

Ma curiosité fut bien rassasiée, elle, par la vision qui nous fut offerte, à moi et à trois autres mecs qui regardions de l'extérieur de cette grande cabine restée ouverte. Le jeune homme au sexe gigantesque était là, couché sur le dos à côté de son vieux frippé qui l'embrassait, alors qu'un homme obèse aux fesses plates et intégralement couvert de poils le suçait. Pendant ce temps, un vieux rebeu édenté lui tenait la tête pour lui gaver la bouche avec son petit sexe, tandis qu'un Japonais visiblement fétichiste lui dévorait véritablement les doigts de pieds en le léchant entre les orteils.
Le vieux qui le cornaquait lui faisait de temps en temps remarqué qu'ils étaient épiés par nous, et proposait de s'isoler en fermant la porte. Ce à quoi le jeune éphèbe répondait "- Non laisse, c'est pas grave", tout en envoyant des coups d’œil pour s'assurer qu'il était bien vu.

Nous regardions cette scène, à la fois dégoûtés et fascinés. Car il n'est pas facile de détourner la tête face à un tel spectacle, fut-il horrible. Une beauté aux prises de telles bêtes immondes, ça renvoie à des siècles d'arts, aux contes fantastiques, aux tableaux de Goya, aux films de Cocteau.

Nous nous regardions parfois, en souriant, sans cesse interloqués qu'un minet tant gâté par la nature s'abandonne à ce point au pire de l'espèce humaine, à ces spécimen qui libéraient sous nos yeux des années de misère sexuelle sans plus aucune retenue. On ne pouvait que s'interroger sur l'état de conscience de ce jeune garçon, sur son alcoolémie ou la quantité de stupéfiants qu'il avait ingérés. Bien qu'il était relativement lascif, son érection était pourtant de bonne qualité, et trônait comme un mat, planté sur son corps mince allongé et abandonné.

Quand il en a eu assez, il a un peu sèchement congédiés la parade qui lsaffairait sur lui, notamment le Japonais qui s'était accroché à son pied droit avec sa bouche : "- C'est bon là, merci, merci." Alors que nous nous attendions à voir passer devant nous un junkie hagard dans un état second, c'est un mec en pleine possession de ses moyens et de sa conscience qui nous considérait, et partait en direction du bar reprendre ses conversations avec sa troupe, mais  toujours surveillé de très près par son vieux possessif.
0
Et en effet, pourquoi s'imaginer qu'il faut être drogué et sous G pour s'abandonner à de tels fantasmes ? Pourquoi nous est-il si difficile d'accepter que l'expérience, c'est aussi tenter ce genre de choses ; ou plus simple, que les goûts de mecs, ds jeunes mecs, de beaux mecs, ça peut aussi être simplement... ça ?




Saturne dévorant l’un de ses enfants, Francisco Goya (1746-1828)





40 commentaires:

  1. C'est bien là tout le plaisir des saunas, quand on est vieux ou moche : on peut de temps en temps s'offrir un morceau de roi qui vous tombe tout cuit dans les bras, et s'en régaler sans se poser de question.
    Je me rappelle, quand j'étais jeune et beau, m'être un jour livré aux caresses d'un vieil asiatique manifestement expert, qui m'avait fait jouir rien qu'en me massant le dos, sans doute un point d'acupuncture situé au dessus des reins. C'est un très bon souvenir, même plus de trente ans après...

    RépondreSupprimer
  2. Mode langue de pute : Tu es sur qu'il ne se faisait pas payer ? ^^

    RépondreSupprimer
  3. Oui bah pas plus horrible que certaines choses relatées lol sois pas sectaire ce sont des humains et tu seras peut être comme eux plus tard et bien content de te mettre de la bonne chair fraîche sous les dents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est certain... Horrible n'était pas lele bon mot c'est possible. Je voulais peut-être dire .. insolite

      Supprimer
    2. Si mes souvenirs sont bons (mais je ne vais pas remonter tout le fil de ton blog)... tu as déjà évoqué cette relation vieux/jeune!!! Mais à ce moment là c'était plutôt fantasme et envie!
      J'avais même déjà commenté.

      Ni obèse aux fesses plates, ni édenté, ni fripé...
      Je ne suis pas moche, mais surtout pas une "BÊTE IMMONDE", non plus "LE PIRE DE L ESPÈCE HUMAINE". A priori, plutôt encore du charme d'après ce que l'on me dit. Ce qui ne veut pas dire beau.

      J'ai plus de 55 ans... et n'ai nul besoin de payer pour baiser, ni d'aller dans des saunas sombres,si j'ai envie de le faire avec de jeunes mecs (à partir de 18 ans bien sur) :-)

      oui, il y a des jeunes qui préfèrent les mecs âgés (matures comme ils disent). donc pourquoi me priverai-je du plaisir de les faire jouir???

      Rassure toi je ne baise pas que des jeunes : mais je baise! Sans honte.

      Ton discours pue (désolé pour ce terme) l'intolérance! une forme de racisme anti-vieux! de l'âgisme primaire!

      Tu me fais penser à Ludovine de la Rochère. Aucune différence dans le mépris et cette haine à peine cachée!
      Même discours intolérant. La cible est différente. C'est la seule différence.
      Tu ne serais gay, tu aurais certainement fait partie de ces cohortes de catho intégristes défilant contre le mariage pour tous, la PMA et la GPA.

      Ce n'est pas avec ce type de discours que le monde avancera!

      je signe en anonyme... ce n'est pas que je n'assume pas mes écrits! C'est juste que je refuse tous ces comptes google et autres.

      Supprimer
    3. À quel moment est-ce-que je réclame que tu te prives de baiser des jeunes ? Moi-même ne reculant pas devant la différence d'âge dans un sens comme dans l'autre, et provoquant dans doute l'étonnement d'autres ? Tu peux ranger Ludivine de la Rochere et la Manif pour Tous, je ne fais pas de morale ici, je dis simplement ce que je vois et écris ce que je ressens. Je ne suis pas journaliste, je ne représente personne, ne suis pas -candidat- à quoi que ce soit, si je trouve quelqu'un horrible j'écris "horrible". Et tu te douteras bien que la réprobation d'un commentateur anonyme ne pèse pas lourd face à cette liberté du bloggeur.

      Sur le fond. Oui j'ai déjà écrit sur le sujet, je crois que tu fais référence à ce billet : http://quentinmallet.blogspot.fr/2012/12/il-etait-hors-de-question-de-faire-quoi.html?

      C'est pourquoi je crois justement pouvoir comprendre ce qui peut attirer ce minet dans ces individus moins beaux.
      Car oui, ils sont objectivement moins beaux. Un homme obèse avec des fesses plates c'est moins joli qu'un mec musclé au cul d'enfer, un minet à la peau lisse c'est plus esthétique qu'un sexagénaire au corps ridé. Qui peut dire le contraire.
      De surcroît il ne s'agit pas exclusivement ici de question d'âge, l'homme obèse étant probablement quadragénaire et le Japonais fétichiste étant à vue d'œil plus jeune que moi.

      Et c'est parce que je peux reconnaître chez moi le désir fou de ces hommes pour ce garçon qu'ils peuvent exceptionnellement atteindre, et inversement ; que les raisons de l'attirance des uns pour l'autre, de l'un pour les autres me parle.
      Je peux coucher avec des hommes bien plus vieux que moi, justement parce qu'ils sont bien plus vieux que moi, de coucher avec un homme obèse, ou nain, comme je l'ai déjà raconté ici, sans essayer de faire abstraction de leur différence, au contraire : c'est elle qui m'a amené à eux.
      Ceci étant dit, la différence de degrés entre l'action de ce minet et les miennes m'a étonné. Je ne serais pas capable d'aller aussi loin que lui je crois.
      Ensuite c'est une question de sémantique. J'ai bien compris que le champ lexical de la monstruosité t'a dérangé, mais il s'agit d'une licence littéraire. Je n'évoque ici que mes impressions et les références artistiques qu'elles me rappellent, même si elles doivent heurter tel ou tel.

      Supprimer
  4. Ce type de situation évoque chez moi cette figure habituelle du sauna que je fréquente assidûment et pas plus tard que cet après-midi l'impétrant était présent.
    Je le décris brièvement : 60 ans ou un peu moins, l'air antipathique et éteint, négligé, sent mauvais, tout pend (fesses, seins et bajoues), tout est blanc et hypertrophié hormis le sexe à moitié dissimulé par une bedaine proéminente, mais qu'importe son sexe ?
    Je l'ai vu au moins cent fois au sauna depuis plusieurs années. Une seule fois je l'ai vu accepté par un asiatique moyen et complaisant qui s'est laissé sucer par l'indésirable.
    Pourquoi est-il aussi assidu ? Il profite parfois des vapeurs du hammam pour balader ses mains, mais je l'ai toujours vu essuyer des refus.
    Sa venue interrompt invariablement les plans auxquels il tente de se joindre. Moi-même dès qu'il apparaît, je pars ostensiblement. Il y a quelques heures, il a suivi un beau couple qui l'a prié de s'éloigner ...
    Et puis j'ai lu ton excellent nouveau billet. Suis-je absolument certain qu'il ne connaît pas toutes les lunes - lui aussi - son quart-d'heure de gloire ?
    Après tout il reste beaucoup plus longtemps que moi et je ne le surveille pas non plus ...
    Et puis, comme tu l'écris, les situations insolites ne sont pas rares.
    On a toujours et encore des surprises ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quentin n'est pas "anti-vieux" quelle idée ! Il est simplement réaliste et lorsque je vois ce que j'ai encore vu (voir mon commentaire écrit à 21h15) je partage son étonnement, voire son effroi.
      L'impétrant dont je parle est répugnant à 60 ans comme il devait l'être à 20.
      Ce n'est pas une question d'âge ...

      Supprimer
    2. Pas anti-vieux?
      Pour prendre sa défense ainsi tu dois le connaitre très très bien!!! Être un de ses amis intimes!!!

      Moi je me base sur cette haine que ses écrits laissent entrevoir!!
      Le vocabulaire, choisi, est fort! Très fort!
      D'où ma conclusion

      Supprimer
    3. Anonyme (17h42), non je ne connais pas Quentin, mais je le lis depuis des années et je ne me rappelle pas avoir relevé le moindre soupçon d'anti-âgisme dans ses écrits lesquels le défendent d'ailleurs mieux que moi, si toutefois défense doit être exprimée.
      Je suis même parfois étonné de sa tolérance car il dit sans fards qu'il lui arrive de choisir des partenaires au physique médiocre.
      Ce qui l'a surpris lors de la sortie au sauna et me surprendrait également en pareil cas, c'est le contraste entre le garçon désirable et ses improbables partenaires du moment.
      Spontanément je verrais aussi une référence à la hideur voisine du sublime.
      Pour une fois qu'on a le plaisir de lire un blog où l'auteur ne se pousse pas du col et tente d'être sincère, votre jugement est bien péremptoire.
      Enfin, pour vous épargner une nouvelle sur-réaction, je précise que j'aurai 51 ans en août ...

      Supprimer
  5. Je ne pense pas que Quentin fasse dans l'agisme... J'ai eu une réaction assez méchante par rapport à l'article, et pourtant il y a des mecs de 50-60 ans à qui ne je ne dirai pas non. C'est surtout que dans l'histoire, les mecs n'était pas beaux (on ne va pas se mentir !)
    Un dandy comme lui je valide :D : https://www.timtales.com/video/bigdickdaddy-barebacks-dano/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est plus proche du daddy que du Dandy, tu le diras à ton correcteur ^^

      Supprimer
    2. 9h52 un dimanche matin, après une soirée avec des amis, tu me pardonneras ! ^^
      (Surtout que je pense que tu validerais également l'actif de la vidéo !)

      Supprimer
  6. J'avais raté ce post. Je n’ai plus l'âge de Quentin, j’ai tout lu de ce blog, et je ne crois pas qu'on puisse qualifier ses propos de "dég'âgisme". Les mots employés ne me choquent même s'ils peuvent paraître durs. Il m'arrive de les penser moi-même face à de telles scènes mais cela n’enlève rien à chacun de sa place, ses envies, son plaisir. Ça ne récuse rien de ce qu'ils sont. J’ai noté aussi le partage entre dégoût et fascination. J’y vous surtout une interrogation lancinante. C’est bien un trait de notre société que de faire la part entre les beaux, les laids, les monstres… Il faut oser l’écrire pour pouvoir nous en défaire… Et il y a toujours derrière cette idée non clairement exprimée de ce que nous allons devenir chacun. Cette crainte de finir le corps abandonné, car contrairement à ce qu’écrit Louis, que savons-nous de ce qu'ils ont été ? Je me souviens d'une très vieille dame toute ridée qui me disait qu'en réalité de l'intérieur on ne se sent pas vraiment comme on est devenu, et puis soudain on se regarde dans la glace, on se voit tout fripé et les chairs flasques et on a du mal à penser que c'est nous.
    Et comme quoi tous les goûts... le daddy du jeune Tom , ben j'aurais du mal :) mais ceci dit plus le temps passe et je trouve qu'il y a des gars d'un âge certain d'un charme fou par rapport à des petits jeunes hyper bien faits mais tout juste dégrossis.

    RépondreSupprimer
  7. Plutôt grand-daddy d'ailleurs, le "vieux" de Tom :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. estèf, le blog de Quentin offre des opportunités d'échanges et beaucoup de ses réflexions et des commentaires qui s'ensuivent me parlent d'une manière parfois troublante et coïncidant concomitamment à mon vécu.
      Tout d'abord, j'ai - hélas - revu l'impétrant du vendredi et ... non il devait déjà être répugnant à 20 ans car lorsque l'on se cure les oreilles au jacuzzi on porte en soi de puissants indices innés de non attractivité. Ensuite, les traits lourds n'adviennent pas sous l'effet de l'âge, ils sont installés là depuis longtemps, ne demandant qu'à s'épaissir encore et encore. Donc je maintiens mes suppositions à ce sujet ;)
      En revanche, je partage tes réserves au sujet du daddy grand ou pas :) d'ailleurs hier au sauna j'ai été accosté par un daddy similaire à celui de notre ami Tom. Il est sans doute un peu plus jeune, mais lui ressemble beaucoup. Je crois qu'un jour je l'ai laissé me sucer en gloryhole, mais sans certitude. Bref, en dépit de supplications muettes j'ai décliné à trois reprises. Peut-être ai-je inconsciemment songé au billet de Quentin et aux commentaires qui s'ensuivirent. Toujours est-il que je n'en suis ni fier ni honteux d'ailleurs. Ne sommes-nous pas autant nos refus que nos accords ?

      Supprimer
    2. Louis, même ressenti sur ce blog et ce qu'il génère. Sur les traits lourds et l'âge, je persiste aussi ^^ j'ai plein d'exemples, dans ma famille, de mecs qui étaient vraiment canons à 20-25 ans et auraient pu je pense le reste, moyennant un petit effort. Quand tu vois ce qu'ils sont devenus à trente, quarante, cinquante et plus, tu as vraiment du mal à t'imaginer qu'ils aient pu être baisables (j'expliquerai après pourquoi j'ose l'adjectif). Et pourtant, je les connus ou j'ai les photos à l'appui. C'est quelque chose qui m'a marqué à 15 ans. Je ne voulais pas devenir ainsi et j'en ressentais véritablement un dégoût. Ma perception a pris racine dans la petite enfance, je ne sais pas trop comment, sans doute les curages d'oreilles ou de nez, les jets puissants du père dans les toilettes ouvertes, les odeurs fortes des aisselles ^^ Elle m'a conduit à une recherche extrême de contrôle de mon corps, peut-être serais-je devenu comme eux sinon ?
      Pour autant ces gars peuvent exercer un curieux pouvoir d'attraction. L'épisode du gloryhole je le partage avec toi... ça mérite une analyse non ? Il m'est arrivé aussi de me laisser approcher sans cloison et même d'y prendre un certain plaisir, je l'avoue.

      Supprimer
    3. estèf, ton commentaire appelle immédiatement à mon esprit l'image d'un cousin de mon père superbe jusqu'à 30 ans et analogue (je n'écris pas similaire lol) à ceux que tu décris parmi tes proches. Cela dit je ne l'associe pas à cette manie nettoyeuse nasale ou otique, mais je ne connais pas si bien les habitudes de ce collectionneur de femmes :)
      Il est évident que l'on se construit par imitation ou opposition. Pour ma part, je suis aussi en contrôle corporel depuis mes cinq ans. (PS : merci Quentin pour cette agora laquelle m'évite un divan).
      Lorsque j'accepte un épisode "gloryhole", la signification est évidente je suis bien d'accord avec toi.
      Mais hier je crois que c'est par plaisir bête et méchant que j'ai refusé les propositions de mon soupirant.
      Cependant, il y a une justice car le plan que j'ai eu ensuite avec un jeune et joli s'est mal terminé. J'ai dû devancer un athlète menaçant (encore un ex plan de perdu) et écarter violemment une main d'un tatoué stupide. Le jeune et joli voulait absolument me sucer et j'étais tellement excité qu'il a cru que j'avais joui dans sa bouche (ce n'était que du liquide pré-séminal) et il est parti furieux :)

      Supprimer
    4. Ah ces parisiens qui sucent sans capote n'importe qui ! Ça c'est un peu la faute de Quentin ^^

      Supprimer
    5. Depuis quand les provinciaux sucent avec capote ? 😂

      Supprimer
    6. Ah ah trop drôle car mes histoires ne se passent pas à Paris, ni même en France :)

      Supprimer
    7. Ah, tu étais là ! ^^
      Un peu plus qu'à Paris quand même ou moins réfractaires en tout cas. En fait, je me suis fait traiter de provincial dans un nude-bar à cause de ça... Mais j'assume :)

      Supprimer
    8. Sérieusement ? Tu suces avec capote ?!

      Supprimer
    9. Yes... et vice-versa d'ailleurs... et fortiori avec un mec qui mouille.
      Toujours sauf exceptions, il y a parfois des exceptions avec lesquelles on se sent en confiance, à tort ou à raison d'ailleurs.
      Bref je n'ai pas envie de ramener la syphilis qui, chacun ne le sait pas, est en recrudescence.
      Et finalement ce n'est pas si dégueu que ça de sucer ou d'être sucé avec capote - il y en a des fines exprès - ; c'est un infirmier très à cheval sur les précautions qui m'a initié...

      Supprimer
    10. C'est con mais je crois que je préférerais encore la syphilis ! ... ^

      Supprimer
    11. Ah oui, c'est très con ^^
      Ceci dit ce n'est pas tant de la choper qui me fait flipper (ça se soigne mais les symptômes peuvent ne pas être très clairs) que de la refiler.
      Mais as-tu essayé au moins ? Essaie une fois sinon, mais par contre il vaut mieux avec une queue un peu dessinée, les sensations ne seront que meilleures...

      Supprimer
    12. Oui j'ai essayé avec un mec qui me plaisait beaucoup : aucun intérêt

      Supprimer
    13. Hmm je crois que j'ai compris, tu es en couple et ramener une IST à la maison ce serait le drame ? ^^

      Supprimer
    14. Le drame je ne sais pas mais pas chouette en tout cas...

      Supprimer
    15. Je vois la délicatesse de la situation... Mais bon si t'étais pas en couple franchement tu t'emmerderais pas à sucer du plastique, si ?

      Supprimer
    16. Il y a quelque temps je t’aurais répondu non sans hésiter. Aujourd’hui il y a recrudescence. Des potes ont été touchés. Entre le moment où tu chopes et celui où tu t’en aperçois, tu as le temps de contaminer...
      Et puis il y a des queues avec lesquelles ça le fait pas si mal...je t’assure ^^
      Et j’ai aussi des occasions de faire sans...

      Supprimer
  8. Je pense que Quentin et moi avons le même âge (jeune trentenaire), donc moins c'est l'impression que j'ai toujours eue s'il ne l'a pas dit. C'est à lui de confirmer ou pas ?
    Pour le daddy de ma vidéo disons que dominateur et TTBM, moi ça me va ^___^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah d'accord Tom, il fallait tout dire ;)
      Étant donné que je suis moi-même assez dominateur et TTBM je ne suis que frileusement sensible aux dimensions morphologiques ... Donc je comprends, sans la partager, ta dilection pour ce daddy.

      Supprimer
    2. Puisqu'on se lâche ici, moi qui ne suit TBM que dans une seule dimension, je suis assez sensible aux dimensions morphologiques - et c'est vrai que le papy a une belle queue - mais c'est le torse qui me désole ^^ le torse c'est vraiment pour moi ce qui fait un beau mec...

      Supprimer
    3. Le coté mec plus âgé connaisseur joue aussi tout de même !
      Et Louis arrête, je vais finir par te demander ton numéro ^__^

      Supprimer
    4. Tom : promis, demain au sauna je penserai à toi très fort ;)

      Supprimer
  9. Hey coucou. Le jeune de la scène c'était moi. J'ai lu l'article et j'me souvient de la scène. Le jeune c'était moi. Merci de m'avoir rajeunit car j'ai 20 ans. J'suis super content du texte qu'à était écrit sur moi. J'adore les scène publier. En m'adressant à quentin, j'peux t'envoyer des photos de moi si sa t'intéresse. Puis merci pour l'article j'ai kiffer. Signer Germain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Germain, j'espère tete recroiser un mardi soir prochain )) Tu peux nous en dire plus sur ce qui t'a excité ce jour là avec ces hommes ?

      Supprimer