samedi 17 mars 2018

"Mylène Farmer vous disiez

il y a quelques années que ce serait mortifère pour vous de ne pas accomplir tous vos fantasmes. 
- Hmm hmm...
- Vous les avez accomplis ?
- C'est chose faite.
- On s'ennuie après ?
- On s'ennuie."



à 4'28''


Bah voilà un peu où on en est.


7 ans de blog et pourtant depuis 2011 rien n'a vraiment changé dans mes habitudes sexuelles, à part mes perversions madannesques, et peut-être un degré en moins dans la consommation justement. 

En fait c'est devenu, dans un sens, la routine, donc pas de quoi en reparler ici à chaque fois depuis 2 ans, où j'ai peu écrit. Mais pour autant je gardais étonnamment ma capacité d'émerveillement lorsque je retrouve certains instants. D'où mon retour récent.
La lueur colorée de l'horizon qui nous entoure, en pleine nuit, lorsqu'à l'arrière d'une voiture frissonne contre moi le corps de ce jeune Berjalien que je n'ai pas vu depuis quatre mois. 
Le sentiment d'invulnérabilité lorsque dans cette soirée privée londonienne (la pool party de Jamie's, pour ceux qui ont la chance d'en être), la plus bombasse des trophées de chasse tente timidement d'aventurer une main sur moi alors que je m'affaire avec un autre, après m'avoir éconduit quelques minutes auparavant lorsqu'il ne savait plus de quoi j'étais capable. 
La vision Kubrickienne de cette centaine de corps nus dans la salle du fond de la SBN, autre sex party londonienne (digne des soirées sex berlinoises), qui s’enchevêtrent comme dans une séquence de Eyes Wide Shut

Je réalise peut-être simplement que j'ai plus de possibilités à avoir des partenaires potentiels multiples que la plupart des gens, sans doute parce que je suis moins difficile que les autres. Pourquoi ? Et bien je pense que tout le monde, pour qualifier un mec d'attirant, le compare aux autres mecs. Moi c'est pas ça. Je le compare à moi-même. Et comme je n'ai jamais été très satisfait de mon physique, il ne faut pas nécessairement que le type soit une bombasse pour que je le l'estime attirant.
Encore faut-il que la pulsion soit encore là, après toute ces années, pour nous faire oublier qu'on sait exactement ce qui va se passer, et comment ça va se passer.

Après le "- On s'ennuie" Mylène Farmer rait brièvement comme une gamine de 11 ans, comme elle sait le faire, puis ajouta :
"- On en trouve d'autres."





7 commentaires:

  1. Entièrement d'accord aussi ! :)
    Je découvre et teste des choses qui se révèlent être sympathiques. Sans pour autant progresser dans le plus en plus hard.

    RépondreSupprimer
  2. Gros coup de gueule ce soir ! Une proposition bien sympathique, qui ne donne finalement pas de nouvelles. J'ai le droit de raconter ici ? :D

    RépondreSupprimer
  3. "Est-ce que je compare mes partenaires à moi-même ou à d'autres ?"
    Ta question me taraude intensément !
    Personnellement au sommet de ma géographie érotique j'ai deux partenaires précis : 1) A., 27 ans sosie de Nathan Moore (Worlds Apart pour les connaisseurs :) et 2) E., 28 ans (sorte de Baptiste Giabiconi).
    Quand j'essuie un revers ou constate un manque d'intérêt je me réfère à A. ou E. et je ris volontiers de la comparaison. Donc il me semble que je compare mes plans à d'autres.
    Mais cela va plus loin et m'a toujours intrigué : alors que pas plus tard que cet après-midi où un grassouillet que je ne calculais même pas m'a sciemment évité, j'ai pensé que A. ou E. sont ceux qui m'ont probablement dit les paroles les plus flatteuses.
    À mon immense stupéfaction dois-je le préciser ?
    Je crois que la majorité des gens laids ou ordinaires ne voient pas la beauté chez les autres.
    De qui reçoit-on des compliments ? des gratifications ? Qui nous valorise ?

    RépondreSupprimer
  4. Ouahh, c'est un peu violent : en plus d'être moches, ils seraient insensibles à la beauté des autres ? La vie va être difficile pour eux ! Ne crois-tu pas plutôt que la beauté, et encore plus l'attirance physique, sont quelque chose de très subjectif ? Il me semble d'ailleurs que c'est ce qui ressort de beaucoup de posts de Quentin.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme de 11 h 21 (vous pouvez choisir un pseudo du genre Jonathan ;)
    Je ne généralise pas, mais je remarque souvent que des gens au physique disgracieux sont incapables de d'entourer de beauté que ce soit dans leur décor de vie ou dans le choix de leurs partenaires.
    Ensuite, oui l'attirance physique est subjective, mais on ne va pas se mentir ce sont quand même presque toujours les mêmes qui recueillent le plus grand nombre de suffrages.

    RépondreSupprimer