mercredi 21 septembre 2016

Je ne vous ai jamais parlé

de Kev, que j'ai connu au sortir de l'adolescence, à l'époque où Montpellier était la destination gay par excellence. J'y allais souvent, soit seul soit avec des amis, et nous passions des journées, des nuits au Heaven, au Café de la Mer, au Maxximum ou à la Villa Rouge.
La belle époque ? Pas vraiment, j'étais très jeune, aussi bien physiquement que dans ma tête, pas libéré, pas libre.


Je faisais la connaissance d'un certain Kev, venu de je ne sais où, ancien mannequin, se lançant dans une carrière artistique, avec une confiance en lui décourageante. En permanence entouré d'une cour tout à ses ordres et ses désirs, il régnait sur ce petit milieu montpelliérain. Sa légitimité ne se discutait pas.

Ça s'est mal terminé avec lui. Son aura manifeste alors qu'il était de manière évidente dépourvu de quelconque forme d'intelligence et de talent m'énervait. J'ai attendu l'occasion pour m'éloigner, ce qui arriva vite, en bousillant, sans le faire exprès, un de ses matériels à plusieurs centaines d'euros...

Bien des années après, le revoici à la B.Boat, soirée pédé parisienne estivale sur une péniche, aux côtés d'un très bon ami et ancien plan.
Surprise, puis bise polie et rapide.

Comment expliquer ce que j'ai ressenti en le voyant bedonnant, voûté, vieilli, marchant péniblement avec une canne pour rejoindre les tabourets entourant la piste de danse ? Sentiments mêlés, divers et contradictoires. J'expliquais l'histoire à Arnaud, 19 ans, avec qui je dansais et qui était ma target du soir: 
"- Lui ? Et qu'est ce qu'il fait avec Janos ? (20 ans, nda) Il a 60 ans !"

C'est bien ça, Kev paraissait 60 ans et était rabougri sur son tabouret, tandis que je taquinais le minet.

De tous les sentiments qui me traversaient, un seul m'est resté les jours suivant : le tourni de voir la roue tourner aussi vite.






6 commentaires:

  1. Eh oui, on n'est pas à l'abri, au moins il aura profité de ses fugaces heures de gloire avant de finir comme ca! Peut etre ne vaut il mieux pas etre trop "libéré"? :-)

    RépondreSupprimer
  2. "venu de je ne sais où, ancien mannequin, se lançant dans une carrière artistique, avec une confiance en lui décourageante." Marrant, je crois qu'on en a tous connu des comme ça. C'est à croire que tous ces éléments vont ensemble ^^

    Sinon deux questions :
    - Il a quel âge maintenant ??? (Car j'imaginais un mec qui avait peut-être 5-6 ans de plus que toi maxi ?)
    - C'est sympa la BBoat ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. - Je crois qu'il avait 2 ans de plus que moi, je te laisse imaginer ^^
      - je ne dirais pas que c'est sympa. On peut danser sur la musique que j'aime, mais la population est toujours qu'est princesse lookée un peu méprisante. Les mecs viennent uniquement entre amis. Interactions zéro.
      Mais bon DJ Loé passe Lush Life donc ça va.

      Supprimer
    2. Ah oui... Moi qui t'imagine (je me trompe peut-être ?) tout juste la trentaine comme moi, ça fait mal O_O
      Ok ! Oui en gros ça le fait si on y va entre potes.

      Supprimer
  3. Va savoir ce qui lui est arrivé, la vie a tellement d'aléas, ça n'a peut-être rien à voir à ce qu'il était quand tu l'as connu...

    RépondreSupprimer
  4. "la jeunesse est une maladie dont on guérit vite"
    Mais (valable pour moi aussi) se méfier de ses premières impressions qui génèrent parfois de faux jugements.

    RépondreSupprimer