vendredi 16 octobre 2015

Pas du tout la honte de ma vie

lorsque je sextote avec Kelian sur mon plan cul du soir, en même temps que je planifie l'arrivée chez moi d'une responsable avec laquelle nous allons travailler sur des projets professionnels.

Pas du tout gênant, donc, lorsque je me trompe de destinataire à l'envoi de la description de la bombasse hyper bien montée que je compte me taper le soir même.




Vous aurez noté l’absence de réaction très bien élevée de mon contact pro, qui feint de ne pas avoir lu.

C'est évidemment rouge comme une tomate que je lui ouvre la porte quelques minutes plus tard, en m'excusant platement.

"- Oui désolé, ça m'arrive tout le temps ce genre de trucs. Alors parfois c'est pas gênant, et puis d'autres fois..."

Elle l'a pris plutôt cool, avec le sourire. On a travaillé quatre heures puis ensuite, sans prévenir, elle s'est lâchée et m'a raconté toute sa vie sexuelle. Ses plans cul, les mecs qui ne savent pas ce qu'ils veulent, ses doutes quand elle drague un mec pour être démonstrative mais pas trop, la solitude des femmes de trente ans à Paris... J'ai appris des tas de trucs, c'était passionnant, je suis désormais incollable sur la vie sexuelle des trentenaires hétéros parisiennes.

Egalement incollable sur les dimensions hors normes d'un humoriste français d'origine camerounaise qu'elle s'est tapé il y a peu, et dont elle ne revient toujours pas de la taille de la bite.

C'est donc plus proches qu'auparavant que je l'ai raccompagnée sur le palier, avant qu'elle ne me quitte dans un sourire :

"- Et donc bonne soirée, hein..."






7 commentaires:

  1. Excellent ! Parmi tous ces gens hyper policés et sérieux qui nous entourent, il y en a nécessairement d'aussi débridés que nous. Je passe parfois du temps dans les réunions chiantes à essayer de les repérer.
    Comment pouvons nous être autant asservis par une éducation ?

    RépondreSupprimer
  2. Mdrrrrrr j'aurais eu envie de me suicider je crois. Ca me rapelle une mission en province chez un client. j'étais tombe sous le charme d'un collègue avec qui on s'était pas mal rapprochés au point de me poser des questions si c'était réciproque. Bref, le lendemain j'ai rdv avec des clients et je leur fait une démonstration sur mon poste en me rendant compte en fin de séance que sur le moteur Google en haut à droite dans la barre de raccourcis j'avais laissé ma recherche "amoureux d'un mec hétéro". J'ai prié pour qu'ils ne l'aient pas vu... lol

    RépondreSupprimer
  3. Ah ça me rappelle un petit souvenir de ce genre ... Je passais un PowerPoint pendant une réunion importante et j'ai réalisé que j'avais laissé le navigateur ouvert avec un truc pas triste, très gay. Pendant toute la réunion j'étais tétanisé de peur de faire une erreur de manipulation et de basculer sur la navigateur...

    RépondreSupprimer
  4. 100% des mecs qui lisent ce poste tapent "humoriste français d'origine camerounaise" dans google juste après!
    ;-)
    Histoire trop mignonne sinon ^^

    RépondreSupprimer
  5. Mdr très juste! Ya dieudonne ou thomas n gijol, je miserais plutôt sur le dernier vu qu'il s'agit dune trentenaire.

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi d'autant que c'est bien connu, Dieudonné a une toute petite bite.

    RépondreSupprimer