jeudi 22 octobre 2015

Honnêtement c'était quand même l'éclate.

pour quelqu'un qui est sensé avoir perdu sa libido. Je revoyais à sa demande le petit black de 18 ans qui bandait sous les douches de l'Aquaboulevard en me regardant.

Oui, j'avoue, j'ai aimé jouer avec, en lui faisant croire que je ne comptais pas coucher avec lui, qu'il était trop jeune, trop gamin, que j'avais besoin de vrais hommes.

Arrivés au coin de ma rue je feignais de lui dire au revoir, regardais amusé sa déception, avant de céder à sa demande de monter chez moi.
Bien évidemment je n'ai pas résister à l'envie de coucher avec ce garçon, et développer tout mon savoir-faire pour lui faire passer un moment, je l'espère avec son peu d'expérience, qu'il n'avait jamais connu auparavant.

Il y a moins d'un an qu'il a eu son premier rapport sexuel, et à voir son excitation et l'émerveillement dans ses yeux, c'était la première fois qu'il vivait étreinte aussi sensuelle. Depuis, les sms pleuvent.



Ma période "feu au cul" est-elle seulement réellement passée ? Rien n'est moins sûr... Cette petite baisse ponctuelle est sans doute due à Madan, l'ex hétéro que je fréquente depuis quelques mois, et qui me laissait entendre depuis quelques semaines qu'il en pinçait quelquepeu pour moi.

Et bien là c'était clair, il me l’annonça clairement, un soir de beuverie.
  


De mon côté ? Aucun sentiment particulier, et surtout un colossal décalage entre le contenu de ses yeux posés sur moi et mon regard balayé sur lui. 
Peut-être que si nous n'avions pas débuté notre relation comme ça, si nous n'avions pas d'emblée chopé des mecs sur les lieux de drague ou autres saunas, j'aurais peut-être développé quelques affection pour lui...
Mais ça n'est pas le cas.

L'affaire allait donc se régler par sms, et ce n'était pas plus mal. Une distance bienvenue pour ces moments un peu difficiles. Choisir ses mots, peser la ponctuation, éviter à tout prix les malentendus. 



La suite de nos rapports ? Il me demandait comment je voyais notre relation, je lui répondais que je ne me posais jamais ce genre de question (ce qui est faux), mais que j'avais juste le besoin qu'elle soit équitable. 

Alors quelle suite, alors que nous avions prévu divers activités et voyages ?... Je le questionnais là dessus, pour l'instant il n'est pas question d'annuler quoi que ce soit.

Je m'interroge encore, alors que la dernière fois que j'ai vécu cas similaire, et ce malgré les relances, j'avais préféré fuir et couper brutalement tout rapport.





1 commentaire: