samedi 10 octobre 2015

Freedj directement

dès le retour du Cap d'Agde. Dans l'humeur de ces quelques jours de naturisme.
Torses nus sur le dancefloor, au milieu de tous les mecs habillés. Changement de statut. Il n'y a pas à dire, plus on en montre, plus on est convoité.

Alors forcément on participe aussi au réchauffement de la place, ça emballe à droite à gauche, Ben voit un mec qui lui plait mais qui n'est pas très souriant ne paraît pas très ouvert. après moult hésitations il se décide à aller lui parler. Pas de bol, le mec est là avec son copain, dont on en verra d'ailleurs pas le minois de la soirée... Cependant le mec lui dit que ça le touche beaucoup, et qu'il le trouve très beau aussi.

Résultat pas totalement négatif donc. Je me dis qu'il faudrait que je tente ce genre de trucs plus souvent, au pire c'est un râteau mais c'est vraiment pas un drame et on a vraiment rien à perdre.

La question que se posait Ben et celle sur laquelle on se creuse toujours la tête avant de le lancer dans un tel accostage est la suivante : 
Que dire au mec qui nous plait ?

J'ai trouvé une bonne réponse dans le film "Les Poupées russes" de Cédric Klapish. Lorsque Romain Duris va accoster la nana qui lui plait il sort cette réplique qui se trouve être un mix parfait entre la mièvrerie nécessaire, la sincérité de circonstance, et la grandiloquence romantique :

"- J'ai toujours rêvé de faire ça, j'ai jamais osé, et en vous voyant j'me suis dit qu'il fallait que j'ose"

Mais si, ça peut marcher.




2 commentaires:

  1. Que dire, que dire, mais tu oublies tes propres thèses et leçons en trois points, voyons...
    Tu l'as déjà expliqué ici, que dire !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime tellement cette scène avec Aissa Maiga et jai souvent pensé à le faire. Quel film sur l'amour et les prises de tête...

    RépondreSupprimer