lundi 28 septembre 2015

Un retournage d'hétéro

en bonne et due forme, c'est ce à quoi j'ai assisté dans les dunes, là, tout près de la plage du Cap d'Agde cette après-midi là. Une bonne soixantaine de mecs étaient encore agglutinés en train de se masturber autour d'une dame qui se livrait à leurs mains et leurs regards (pour ceux qui étaient pas super près).

Derrière moi, un grand blond baraqué d'à peu près vingt sept ans se branle en matant la nana se faire chignoler au sol. A côté de moi, un gay que je ne connaissais pas  parle un peu à tout le monde, balance des vannes, super léger, très fun.

Il entreprend de parler à l'hétéro blond qui se branle et lui offre quelques compliments sur sa musculature, puis son sexe. Et puis la phrase qu'il ose sortir et à laquelle je ne me serais jamais risqué :

" - Et on peut toucher ?...

C'est à partir de là que j'ai pris une leçon qui me marquera pendant tout le reste des vacances.
Le mec répond "ouais si tu veux" plutôt amusé, et notre gay se met à lui toucher la queue lentement. Il laisse peu de silence, parle, prend ça à la légère, continue de déconner. Il pose d'autres questions, insiste sur le fait de savoir si le mec est vraiment hétéro, s'il a déjà eu des rapports avec un mec tout ça, si ça le branche...

L'hétéro est hétéro. Il dit non, pas attiré par les mecs. Le gay demande s'il peut le sucer... C'est non. Il demande une deuxième fois, puis une troisième

"- Non mais vraiment pas, y'a pas moyen. Je suis attiré que par les femmes. Vraiment."

Un gay d'une quarantaine d'années non loin de moi lui glisse à l'oreille :
"- Il dira jamais oui rêve pas, vas-y directement"

Et le mec s’exécute. Il se met à genoux et le se met à le sucer. Et en effet, le mec se laisse faire, pas forcément à l'aise mais se laisse faire quand même!

Ça dure pas très longtemps, après quelques secondes, presque plus gêné que l'hétéro, le gay se relève et lance :

" - Et là j'ai la honte devant tout le monde..."

Et moi de lui répondre : 

"- Au contraire, tu viens de gagner le respect de tous les gays ici !"
...et le miens en premier.

Je me souviendrais d’ailleurs de cette phrase à sortir face à un mec excité (et a priori sympa) dans un cas pareil : " - Et on peut toucher ?...

Je décidais de consacrer le reste de mon séjour à pervertir les hétéros.

Je me souvenais alors de Vincent, l'hétéro rencontré à la pool party toujours au Cap d'Agde l'autre jour. Encore plus excité à l'idée de tenter ma chance, je me décide de lui écrire un sms...

Toujours très sympa, il me propose de me coopter à une autre pool party privée, mais nocturne cette fois, toujours dans un riad du centre naturiste du Capd'Agde. Manque de bol c'est le jour de mon retour à Paris...
J'en profite alors pour l'inviter à mon tour à une soirée parisienne, dont vous connaissez le concept...






"Step by step" Quelle réponse formidable !






6 commentaires:

  1. Et au départ, à quoi on voyait qu'il était hétéro ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mec de la plage ? Son allure, le fait qu'il ne regarde que les rares filles présentes, qu'il se masturbe en fixant l'une d'elle en train de sucer

      Supprimer
  2. Ah ! convertir les hétéros... le rêve de pleins de gays.
    La vraie question c'est : pourquoi ça nous fait tant rêver ?
    J'écoute vos suggestions, les gars.
    Victor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah pendant longtemps j'en avais rien à foutre, et pis le fait de me retrouver à portée d'heteros surexcités et a priori disponibles, ça m'a titillé...
      Et puis je me souviens que dans les moteurs de recherche de sites vidéo porno je tape souvent et depuis longtemps "seduce", c'est pas pour rien...

      Supprimer
  3. Le retournage d'hetero... Ca fait rêver et ça devient ta spécialité on dirait ?

    RépondreSupprimer