jeudi 10 septembre 2015

Ca y est, c'est l'arrivée au Cap d'Agde,

le soleil partout, les potes qui glandent à poil dans le bungalow, le sable sur les vêtements. Il suffit d'allumer grindr pour que les messages affluent tout d'un coup; malgré le réseau toujours très faible dans ce lieu. C'est dur de charger des images mais quelque chose me dit que ce sera quand même aisé de décharger.



Observer la finesse des pseudos choisis. Royaume des affamés du sexe, ça fait peu envie a priori, et je préfère faire face à la réalité de la situation directement sur la plage. J'ai le beau rôle de les juger alors que j'arrive tout juste, sachant qu'ils seront bien pratique le soir à 4h30 du matin quand je sortirai de boite pour me faire sucer entre deux toiles de tente.

A quelques mètres de là, les dunes sont encore plus remplies de queutards que les années précédentes. Nous sommes la semaine du 15 août sur la baie des cochons, rush hour des sex addicts.




Dans les dunes, premier rassemblement autour d'une femme qui s'adonne sous les yeux consentants de son mari à une foule d'une petite centaine d'hommes qui se masturbent sur elle jusqu'à la recouvrir de sperme. Accueil estival.




Elle suce à tire-larigot, regarde à peine les visages avant d'enchaîner sur une nouvelle bite. Son mari la regarde faire, retiré à quelques mètres entre deux branchages. Voir ce genre de scène m'hallucine toujours, c'est une boucherie énorme, un carnage, alors que la dame par ses gémissement et ses réflexions a l'air de prendre un plaisir colossal.

Après une nouvelle éjaculation (on les compte plus), elle se relève en disant "- J'ai besoin de boire de l'eau !" avant de se jeter sur une nouvelle bite.

Un gay qui était à côté de moi et qui regardait amusé la scène lui lance "- C'est pas de l'eau ça !" provoquant l'hilarité générale.

Une citation à noter. Il n'y a qu'ici qu'on peut entendre ça.
Bienvenue au Cap d'Agde, les vacances commencent...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire