mardi 25 août 2015

Retour du minet de dix huit ans

habitant Bourgoin-Jallieu, hyper chaud, qui m'avait déjà dragué lorsqu'il était mineur et qui s'était révélé être le fils de collègues de ma mère.

Son délire du jour c'est le plan à quatre. Sa mère étant partie en weekend, il a l'appartement pour lui et veut organiser sa petite orgie Berjallienne.
Oui, à dix huit ans ça promet décidément, on a à faire à un futur serial sexeur. 
Mais attention, au détour d'une phrase préparatrice, un truc qui cloche.



Et de partir dans une grade leçon à base de "faut faire confiance à personne", de phase de primo-infection et de virus non encore détectable. Échec de la prévention à la française. Ça dure bien vingt minutes, il me dit qu'il a compris, qu'il fera attention, et puis quelques heures plus tard :



Et voilà. donc je vois parfaitement le trip : partouze avec des capotes dont ils ne voudront pas se servir, je serai le seul à en mettre et je craindrai, à raison et comme d'habitude, de rester sur le carreau. Comme je n'étais pas en très grande forme non plus, j'ai préféré décliner.

Retour à Paris, il m'écrit toujours...
Dernière trouvaille de notre petit sex-addict en herbe, il veut séjourner quelques jours chez moi à Paris pour découvrir la dépravation à la parisienne. Bon, c'est à ma demande j'avoue.
Et on est en train de planifier ça... 



Croix-Rouge, saunas, partouzes, il est de jeunes potentiels qu'il faut absolument exploiter.
...et des comportements à risque qu'il faut absolument éduquer.





12 commentaires:

  1. Côté éducation je crois que tu vas avoir fort à faire... Et méfie toi de ses envolées quand tu l'auras dans ton lit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ironie du sort, je publie cet article la veille de l'enterrement de Kevin, une lointaine connaissance mort du sida la semaine dernière. Oui, mort du sida.

      Supprimer
  2. Eh oui, on meurt encore du sida en 2015, il est utile de le rappeler...!
    Victor

    RépondreSupprimer
  3. Tu as l'intention de revoir ce jeune amant alors que tu sais maintenant qu'il s'agit d'un barebackeur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, avec le nombre d'inconnus avec lesquels je couche, il y a dans que je le sache fatalement des barebackers parmi eux, il y a sûrement des infectés au VIH aussi... Le tout est de prendre ses précautions

      Supprimer
    2. Merci de ta sincérité ! Je comprends ton argument, on ne sait en effet jamais vraiment avec qui on couche. Mais bon, perso, quand je sais que le mec est un barebackeur, je renonce à le voir, même si c'est un serial sexeur hyperbandant :-) Les précautions ont en effet leurs limites... (la capote protègera du VIH mais la fellation sans capote ne protègera pas des autres MST du partenaire barebackeur...).

      Supprimer
    3. Quand bien même ton partenaire n'était pas un barebacker, tu ne serais pas non plus protégé des autres maladies. Elles se transmettent toutes par la fellation (syphilis comprise)

      Supprimer
    4. Entièrement d'accord ! C'est pourquoi autant limiter les risques quand on peut et sait et donc autant éviter un barebackeur :-)
      P.S. : merci de ton blog, rafraîchissant et plaisant à lire ! :)

      Supprimer
    5. La délation sans capote ne protége pas non plus du VIH il faut le préciser.
      Et surtout pas avec les dernières souches virulentes observées depuis quelques années à new york ,Paris et dans quelques autres grandes villes .
      En 2015 les gens pensent savoir et controle mais ne savent toujours pas (où ne veulent pas savoir?) que le VIH s'attrape aussi par les félations même sans éjaculation en bouche.
      Quand aux autres IST/MST comme la syphillis, assymptomatique sur beaucoup avant qu'il ne soit trop tard, et les hépatites, une pelle suffit.
      Les lieux/appli de baise sont des endroits de surreprésentation épidémiologique , ça a été documenté. C'est exaspérant de lire encore des gens qui pensent qu'ils contrôlent...

      Supprimer
    6. Les médecins ne quantifient pas le risque de transmission par fellation, uniquement s'il y a éjaculation dans la bouche, et si je le souviens bien ce risque est de 0,03%

      Supprimer
  4. "je craindrai, à raison et comme d'habitude, de rester sur le carreau" avec un lien renvoyant aux partouzes chez Kelian. Faut-il comprendre que quand tes potes restent dormir chez lui et que tu rentres chez toi, ils baisent alors sans capote ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, Kelian et les autres se protègent. Ce lien était juste pour illustrer ce que je ressens lorsque dans une partouze entre amis je ne me sens pas dans le même délire que les autres, quelles que soient les raisons.

      Supprimer