dimanche 12 juillet 2015

Prochaine partouze

prévue pour bientôt. Et comme en septembre dernier, cette soirée hyper chaude m'a fait remonter la libido au max. La dernière fois j'étais relancé pendant au minimum un mois ! 

D'ailleurs c'est pour cette raison que j'ai accepté ce jour l'invitation d'une soirée similaire concurrente, dont la 3ème relance me parvenait par mail.




Moins de mecs présents, ambiance différente me dit-on. Moyenne d'âge supérieure et beaucoup de blacks paraît-il, c'est la raison pour laquelle les potes qui m'ont parlé de cette soirée ne veulent pas y aller ou y retourner. Ces deux catégories ne me rebutent pas... L'autre soirée dont je parle habituellement est cool. Les mecs sont beaux mais pas trop, et c'est ce que j'aime. C'est une soirée de boys next door, pas de top models. C'est pourquoi je ne m'y sens pas mal à l'aise. J'espère que le concept et le casting sont les mêmes.

Quoi d'autre ?... ah oui les règles, elles, sont les mêmes (capotes obligatoires, pas de drogue...), mais la soirée est deux fois moins cher, et on annonce 40 participants contre plus d'une centaine habituellement pour l'autre. Je suis impatient de voir les autres différences...

Visiblement le recrutement pour pouvoir y participer se fait principalement sur la taille de la bite. D'où le nom de ces soirées, ce qui ne laisse aucune équivoque sur le sujet. Bon, visiblement j'ai passé le test et j'ai le nombre de centimètres suffisant pour y être accueilli.

Problème : ce matin paf ! un bouton de fièvre sous la narine, là, pile au dessus la lèvre ! Inimaginable d'y aller dans cet état là. Si c'est pour débarquer et que personne n'ose vous approcher c'est pas la peine. Je vais croire que je suis moche...
Au grands maux les grands remèdes. Compresses d'Hexomédine six fois par jour suivi d'une crême Activir, et avant d'aller me coucher un remède canadien contre les "feux sauvages" hors de prix qui s'appelle Abreva, que j'ai ramené du Quebec.


J'ai 3 jours pour être débarrassé de ça.

A suivre.




8 commentaires:

  1. Cours vite à la pharmacie acheter un tube de Zovirax (aciclovir). Application toute les deux heures. Premiers effets après une demi journée. Succès garanti après 48h max.
    Et raconte nous la soirée par le menu, j'ai hâte d'avoir tous les détails...
    Victor

    RépondreSupprimer
  2. Je lis SSR obligatoire. Pour sucer aussi ? Tu nous a déjà parlé longuement de la protection, mais ces derniers temps ça m'inquiète de plus en plus, un contact a chopé la syphilis dans une fellation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas de SSR pour la fellation. Risque de syphilis donc, en très forte recrudescence à Paris depuis deux ans. Je vais faire un article là dessus d'ailleurs

      Supprimer
  3. À moins d'être employé dès l'apparition (et la plupart du temps la réapparition) de l'herpes simplex de type I qu'est un feu sauvage, Abreva est peu efficace. Souvenir : il avait 16 ans, j'en avais 13, quand il m'a transmis ce virus qui depuis vient me rappeler le beau René aux quatre, cinq ou six ans. C'était mon premier baiser.
    JV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme : Abreva, en dépit du fait qu'il soit hors de prix, est totalement inefficace.

      Supprimer
  4. Sinon, les patchs sont très efficaces, permettent une diffusion du principe actif toute la journée tout en protégeant le bouton, et donc les personnes avec qui on est en contact. C'est très discret en plus et bien appliqué, presque invisible. Disponible sans ordonnance dans toutes les bonnes pharmacies ! Merci qui ?

    RépondreSupprimer
  5. En tant que "professionnel de la santé" comme on dit, je confirme : traitement immédiat et je dirais même IMMÉDIAT, aciclovir oui, sinon trop tard ! On ne meurt pas de cette saloperie de virus, qui est très contagieux. Sans traitement hyper précoce, il faut laisser faire son immunité et c'est plus en semaine(s) qu'en jours... Désolé pour nos prochaines lectures ;-)

    RépondreSupprimer