lundi 6 avril 2015

Un ultime souvenir de rencontre

dans ce job que je m'apprêtais à quitter.

Ce jour là j'étais dans une entreprise de la "nouvelle économie" comme on dit. Un stagiaire m'accueille. Difficile de trouver jean plus moulant, qui ne faisait aucun mystère de son anatomie, autant pour ses fesses parfaitement rebondies, autant pour le devant (que je n'ai pas vraiment réussi à immortaliser) frôlant la provocation.

Difficile de se concentrer sur son travail dans ces conditions...





Je me suis reconnu dans ce jeune garçon. A son âge, à peine majeur et pubert depuis pas si longtemps, encore puceau évidemment, m'habiller de pantalons moulants était ma manière de pratiquer ma sexualité, peut-être de sentir un contact sur ma peau, bien évidemment inconscient du fait que les autres puissent s'y intéresser.

Croisé au métro quelques minutes plus tard, sourire poli et désintérêt immédiat. Comme je l'aurais fait à l'époque. 

Enfin... C'est pas parce qu'on est jeune, fin, un peu précieux et avec un pantalon moule-bite qu'on est forcément homo...
La preuve quelques semaines plus tôt dans le métro avec ce mec portant sa copine sur ses genoux...









5 commentaires:

  1. Ah bon c'est provoquant de porter un jean comme ça ? Euh, il serait peut-être temps que je m'en rende compte alors !!!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça dépend comme on est foutu en dessous bien sûr... Sans un cul comme ça ce serait beaucoup moins provocant...

      Supprimer
    2. Justement c'est bien ce qui m'inquiète :)

      Supprimer
  2. connais tu cette aplication : https://itunes.apple.com/fr/app/mecs-metro/id975023583?l=en&mt=8
    c'est nouveau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal du tout ! Le voyeurisme commence à devenir un business ^^
      À voir si elle existe sur Android

      Supprimer