vendredi 3 avril 2015

Revu mon "pote de baise"

qu'on appelera Kelian, etdont on m'avait demandé des nouvelles...
Du haut de ses vingt cinq ans il découvre la nuit à Paris on dirait, et compte sur moi pour être son compagnon de sortie. 
Et pourquoi pas. 
J'ai désormais bien davantage de temps libre que durant ces derniers mois, et j'ai décidé de re-prendre du bon temps. Pourtant avec lui ça avait commencé tout doucement, par un plan cul qui ne m'enchantait pas plus que ça...
Depuis il a fait un régime et s'est coupé les cheveux, et commence à devenir une espèce de bombasse...

Nous sommes mardi soir, donc direction le Spyce où le DJ, Lucky, toujours à la fois à la ramasse et à la recherche de concepts les plus fumeux les uns que les autres avait décidé d'un battle entre Britney Spears et Katy Perry à base de points, de questions et de blind test. Evidemment ça tient pas debout, c'est très con, mais on est bourrés et c'est donc cool.

J'ai l'air de lui plaire vachement finalement, à Kelian. Comme au freedj il y a quelques semaines il m'embrasse, cherche à me chauffer, vérifie si je bande et guide ma main sur son entrejambe pour tâter son membre interminable.

Le pauvre ne comprend pas que je le repousse depuis la dernière fois. Fatigué, grossi, je me trouve moche et si peu désirable. C'est dire la motivation à écrire ici des choses que j en fais plus.

Que faire de ce garçon ? Pas sortir avec non merci. J'ai toujours Bastien sous le coude et je me vois mal le larguer pour prendre mec mieux monté (et actif, c'est vrai)...). Bastien est simple, pas compliqué, attachant et compréhensif. Est ce que je parle de mes autres liaisons à Bastien ? Non. Je ne fais rien pour les lui cacher et je pense qu'il n'a pas envie d'en savoir davantage. Tout juste lui ai-je dit, au début, en me rendant compte qu'il n'était que passif, qu'à "un moment j'ai besoin de me faire cartonner". Depuis, tout juste reçois-je quelques sms lorsque je suis en voyage se terminant par "- Fais attention à toi".

Pour revenir à Kelian, que faire de ce garçon de vingt cinq ans, au sexe aussi volumineux que la libido ? Il est très demandeur de sorties avec moi, dans des endroits parisiens interlopes. Et pourquoi pas ? Pourquoi, par exemple, ne pas tenter de nouvelles choses ? Pourquoi ne pas le parrainer aux soirées orgiaques que j'ai délaissées depuis le mois de septembre ?

On va y réfléchir... mais surtout, il ne faut pas laisser le gros potentiel de ce garçon inoccupé. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire