jeudi 9 avril 2015

De passage dans ma bonne ville

de merde de Bourgoin-Jallieu, mon fameux bled natal que je ne porte pas dans mon cœur, j'arrive en pleine campagne des départementales.

Pourquoi bled de merde ? Bah parce que :
1. C'est moche, déjà, hein...
2. On vient d'apprendre qu'Alain Cottalorda, l'ancien maire devenu président du conseil général avait un petit penchant esclavagiste qu'il laissait exprimer avec une sans papier roumaine qu'il faisait bosser sept jours sur sept et douze heures par jour à domicile. Et ça on le sait grâce à Mediapart.



Et un maire de gauche en plus, bravo...

Bon y'a des bons côtés aussi.
1. Y'a une justice, le successeur de Cottalorda a perdu aux dernières élections face à un UMP qui a un peu l'air gay.
2. Les départementales nous ont offert un titulaire candidat pour le Front de Gauche tout à fait appétissant, répondant au doux nom de Medhi Sahraoui





En ce moment on voit donc sa tête partout dans Bourgoin, ce qui a pour double avantage de mettre un peu de beaugossitude de minet dans cette vieille ville sans intérêt, et de faire un instant oublier l'actuel président du département et ses histoires d'esclaves roumaines.

Ah tiens ! Encore Medhi Sahraoui sur un panneau à un rond-point ! Ah ça... 
On lui confierait autre chose que notre département.




3 commentaires:

  1. Mouais, beaugossitude faut pas trop pousser non plus... puis en plus d'extrême gauche :-s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après c'est à l'appréciation de chacun, autant pour les beaugossitude que pour le positionnement politique... Mais merci pour ton avis d'anonyme quand même...

      Supprimer