samedi 14 février 2015

Et si ça s'arrêtait là ?

Si je reprenais jamais cette soif de séduire, et d'obtenir.
Un signe. Vus à quelques jours d'intervalle alors qu'on discutait depuis un moment, deux minets de 22 et 27 ans, rencontrés tous deux en fin d'année dernière, l'un dans une soirée-péniche, l'autre au concert de Gaga. Alexandre et Rémi. Juvénilité de leur physique.

Et pourtant rien. On s'est baladé avec le premier, posé dans un Starbucks, et séparés en toute amitié. Bu une bière chez le second, discuté et séparés avec la même simplicité. Pourtant j'ai cru voir les perches se tendre, Rémi se rapprocher sur le canapé, Alexandre m'envoyer de charmants sms après notre entrevue.. Mais non, il n'y a rien à faire, je ne vois vraiment pas ce que j'en ferais.

Certes, je suis surmené et la tête pleine de travail, mais c'est la première fois que tel challenge ne me fouette pas le sang et que la vision de ces deux mecs éventuellement dans mes bras ne m'enchante pas.

Effacés également les applis de rencontre que je ne fréquentais plus depuis un moment, et lu l'article des Inrocks intitulé "Tinder est mort" dont la fin résonne dans ma tête comme une évidence :
“Tinder a matraqué mon cerveau, décapé tout le plaisir de chercher une attraction chimique réelle dans des lieux réels. Tinder semble manipuler les célibataires. En rendant le processus désinvolte, l’appli fait des rencontres purement sexuelles la norme d’aujourd’hui. Elle nous donne ce que nous voulons, mais sans l’étincelle, ni l’intrigue, et tout effort physique se résumera au premier rendez-vous et au sexe.”

Peut-être cela va t-il changer les deux prochaines semaines où je serai en vacances sur l'île de la Réunion ; les voyages, c'est bien connu, ayant le même effet sur ma libido que le soleil sur ma peau blanche de français des alpes.





9 commentaires:

  1. Attends encore quelques semaines, et le printemps va produire ses effets libidineux !
    Victor

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Alors certes, c'est vieux, mais un peu moins que moi, et il paraît bien 5 ans de moins. D'où l'emploi du terme "minet" ^^

      Supprimer
  3. A trop abuser des bonnes choses, on s'en lasse toujours ! Le docteur préconise un peu d'abstinence, histoire de laisser le désir remonter. Et puis, après toutes ces années de baise, la nouveauté ne serait-elle pas de se mettre en couple, de connaitre l'amour, la complicité, le partage, la confiance... et sans empêcher pour autant d'avoir une vie sexuelle très épanouie ! Je me suis amusé à lire tes articles qui m'ont rappelé des souvenirs de jeunesse mais pour rien au monde, je n'échangerai ta vie contre la mienne, moi qui suis en couple depuis 15 ans, toujours amoureux comme au premier jour et avec une relation qui surpasse à tous les niveaux ce que je pouvais connaitre avec les plans cul !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour, la vie de coupe, habiter ensemble, tout partager j'ai connu (2 longues histoires de plusieurs années chacune), c'est pourquoi je kiffais tant ma vie de célibataire sur le tard

      Supprimer
  4. Peut-être tout simplement pas avec les bonnes personnes ;-) J'ai aussi connu d'autres relations avant LA relation :-)

    Plus qu'un mec, une âme sœur... Ça fait un peu cul-cul en l'écrivant mais c'est vraiment ça...

    Après, on ne partage pas tout, on a des vies chacun de notre côté, pro et perso, on voyage parfois chacun de notre côté, on ne fait pas les mêmes sports, on ne mélange pas tous nos amis... Ça permet de rester frais pour l'autre. Si on devait tout faire ensemble, je pense qu'on se serait séparé depuis longtemps :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire, ça fait du bien et laisse un peu d'espoir déçu et écarté au fil du temps par la force des choses... tout le problème est là, trouver LA bonne personne. Tu fais partie des couples qui se sont "trouvés" apparemment. Je pense qu'une fois cela fait, tous les grands projets de vie peuvent en découler comme une évidence et ça permet d'avancer, quand bien sûr c'est cela qu'on recherche... il n'y a que l'amour qui reste et a un sens au final... hier je regardais une émission sur l'infidélité et la multiplication des partenaires et certains "repentis" ayant atteint un âge avancé disaient qu'à faire le bilan, c'est pas "très glorieux" voire même ça a un côté "ridicule" (je cite, aucun jugement de ma part) ça existe et existera toujours, ce qui est jouissif c'est de trouver la bonne personne et d'assister aux infidélités environnantes en sachant qu'on est pas concernés et qu'on a pas vraiment de risque de l'être je dirais :) ...

      Supprimer
    2. Je pense que la principale différence entre une vie de couple et une vie de baise, c'est l'impression de construire quelque chose. Les plans, c'est bien mais c'est plein de vide !

      Supprimer
    3. C'est pas faux, même si on peut construire quelquechose par ailleurs. Il n'y a pas que la vie amoureuse pour avoir le sentiment de construire...

      Supprimer