lundi 6 octobre 2014

Pour revenir à la très longue soirée sauna

de samedi soir, je me disais que c'était quand même dingue tous ces mecs qui cherchent des petits copains.

Je ne parle pas des deux Rennais qui m'ont promis ce samedi soir de me "loper" à mort avant de m'attirer dans une cabine, où le premier éjacula au bout de dix minutes, et où le deuxième débanda sans même avoir pénétré qui que ce soit, en tout cas pas moi. 
Je ne parle pas non plus de cet étudiant Finlandais au sourire ravageur et à la bite aussi droite que la justice, qui entra en moi aussi vite qu'il disparu quelques minutes plus tard.

Je parle davantage de ce Martiniquais "seulement actif" comme il disait, qui était en fait un tas de muscles, duquel dépassait seulement un sexe hyper large, qui paraissait être un muscle de plus.
"Seulement actif" peut-être, mais en même temps c'est moi qui es fini par le sauter longuement, allez comprendre... En ce moment je choppe que ça, des passifs. Même s'ils se vendent en actifs. C'est bien gentil, je prends aussi beaucoup de plaisir avec Bastien, passif lui aussi, mais à un moment j'ai besoin de me faire déglinguer quoi. Remarquez, ça change complètement par rapport à un an et demi en arrière...
Ce Martiniquais donc, à peine la cabine refermée derrière nous et la douche prise, voulait me passer la bague au doigt. Et c'est pas fini, le lendemain c'était parti pour le mariage, quasiment.




Il y eu surtout celui qu'on appellera "Jack", ce magnifique métisse français-espagnol de vingt ans, rencontré dans la piscine du sauna alors que j'allais me casser (oui, quand je vous dis que j'ai vraiment pas arrêté cette nuit là c'est vrai). Le mec est immature, découvre le plaisir sexuel, se laisse dépasser par ses hormones, parle sans cesse, a encore quelques blocages. Bref, ce serait insupportable si ça n'avait pas un charme fou. Et quel corps ! Ses yeux en amande, ses cheveux et son regard noirs, ses épaules carrées, son ventre plat et son torse en V, de quoi rendre dingue. Il était là avec son pote Avignonnais, et on poursuivit une sympathique discussion dans le jaccuzi. Sous les bulles, j'avais entrepris de faire glisser mes doigts le long de ses cuisses, des genoux à l'aisne. Alors que je m'adressais à son pote, je le sentais retenir d'expirer bruyamment, et ne pouvoir masque que sa respiration s'intensifiait. au bout de quelques minutes, me saisissant sous l'eau de son sexe dressé, n'en pouvant plus, il lâcha un gémissement, et cru bon de s'expliquer quelques secondes plus tard pour se justifier : 
"- Si tu savais ce qu'il me fait sous l'eau, tu comprendrais"

Je n'ai jamais été avec garçon si sensible au toucher que ce Jack. Plus tard, isolés dans une cabine minuscule, alors qu'il était à moitié là, à moitié prisonnier de ses sensations, devant moi les yeux fermés tous muscles tendus, je ne pouvais décoller mes yeux de son torse, du triangle parfait qu'il formait, posant mes yeux alternativement sur ses épaules larges et son bassin étroit, enivré par la différence de mensuration entre les deux.

Il fallait le voir, Jack, à quelques secondes de l'orgasme, tendre ses jambes jusqu'aux doigts de pieds, tous muscles bandés, haletants les yeux fermés, ses testicules remontant vers son ventre, et ne pouvant réprimer un râle lorsqu'il éjacula.
La seconde fois c'était pire, et il mit une bonne minute à reprendre ses esprits et retrouver un pulsation cardiaque normale. Fermeture du sauna annoncé, nous descendions aux douches alors qu'il titubait encore. 

Au petit matin, alors qu'il devait rentrer avec son ami à Porte d'Orléans où ils avaient leur chambre d'hôtel, il a tenu à me raccompagner chez moi dans le XIIeme, soit le double de distance... 
Il resta dormir et le lendemain matin c'était reparti, lui passif abandonné, et moi cherchant à reproduire l'orgasme sauvage de la veille.
Question sauvagerie on fit fort, preuve en a été l'état de ma housse de matelas au petit matin.




Au réveil, plein de fougue, Jack répandait dans mon appartement son énergie de mec foufou, qui parle fort, sourit sans cesse. J'étais perpétuellement éclaboussé, moi qui mets deux heures à émerger, par sa fraîcheur et son entrain.
Je le conduisais à la gare de Lyon où il retrouvait ses amis et où il me quitta en me serrant par deux fois longuement dans ses grands bras. 
Une dernière fois, poser mes mains sur sa taille et me rendre contre de sa finesse, alors que ma tête se posait sur ses épaules surdimensionnées. 

Au passage, encore un qui cherche un petit copain.
Je dis ça juste comme ça...





4 commentaires:

  1. Salut Quentin,
    Je voulais te demander, en lisant ton blog, je vois que tu consommes énormément dans les lieux a risque (50 à 75% des gens qui fréquentent les lieux de drague sont atteint du Sida et autres IST), comment te positionnes tu sur le sida?
    J'ai fait le premier plan de ma vie il y a 2mois et j'ai attrapé une angine terrible 10jours après. C'etait un plan soft et j'ai a peine sucé le gars 2mn sans aller jusqu'au bout , c'est lui qui a fait le reste et m'a sucé. Mais j'ai été pris de panique en découvrant que c'était les symptômes d'une primo infection.
    Je me suis renseigné et j'ai trouvé que c'était transmissible par la felation sans capote et même sans sperme contrairement à une idée répandu.
    Toi tu vas au cap , dans des partouzes, des saunas et tu suces ,longuement j'imagine et les mecs doivent parfois mouiller. Et il y a aussi le reste, froti frotta de verge sur l'anus etc .
    Alors je me demande, en rentrant de ces soirées et vacances, après tes plans, vas tu dans les 15 jours systématiquement faire des tests?
    Et comment réagirais tu si tu apprenais être séropositif? Pèses tu le risque à chaque foi et l'acceptes tu?
    Connais tu des séropositifs parmis tes amis grands consommateurs comme Adrien? Comment le vivent ils?

    Voilà c'était juste pour aborder une question qui me titille car en fait je suis surpris (ou alors tu ne le dis pas ici) que tu sois passé à travers les goutes avec les consommations que tu fais.(comment l'expliques tu?)

    RépondreSupprimer
  2. Oui toutes les questions de Jules m'interpellent aussi et je suis preneur de ta vision un peu détaillée des choses la dessus au dela des quelques posts que tu avais rapidement écris a ce sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer d'y consacrer un article dans les jours qui viennent, promis.

      Supprimer