samedi 4 octobre 2014

C'est dingue le temps que je peux passer

dans le métro, surtout avec mon emploi actuel. Les allers-retours incessants dans Paris je n'en peux plus. J'ai l’impression de passer ma vie dans le métro parisien en transportant 15 kg de matériel (j'ai pesé cette semaine).

C'est pourquoi je me suis déjà planifié une semaine de vacances à compter du 14 novembre pour regagner Saint-Petersbourg, ma ville-fétiche. Là, je pourrai à nouveau vibrer au contact des grands grands gars russes si peu délicats, me faire sucer par des hétéros (si si, ça existe), me ramasser des râteaux aussi certes, mais aussi voir les fabuleux drag shows du Kabaret, revoir Dima aussi... 
Et bien sûr le fleuve gelé, les quais en marbre, les bois enneigés, la nuit perpétuelle...
Vraiment impatient, tellement impatient, que tout ça recommence.

Alors que faire ? Bouquiner, certes, mais on a à peine le temps de lire un demi paragraphe qu'il faut changer à Saint-Lazare...

Eh bien mater les mecs, évidemment.
comme ce rebeu par exemple. bien que je n'en sois pas particulièrement fan, mon regard a été aimanté cette semaine alors que j'étais assis dans la ligne 14. 



Et encore, la photo ne rend pas complètement grâce au magnétisme de ce visage et ce regard. Et les lèvres, le pull noir, la tête tournée, le regard vers le bas... Il m'a fait penser au troublant Sherif Ali Ibn El Kharish dans Lawrence d'Arabie. Il manque plus que turban et le cheval.

A propos de beauté j'ai vu exactement le type de visage que je trouve magnifique. Long,, mâchoire dessinée, lunettes de nerd, coupe de cheveux d'enfant sage. Un peu le genre beauté inatteignable pour moi, à savoir que je ne pourrais jamais me lasser de le regarder, mais avec lequel je ne ressentirais pas particulièrement de plaisir sexuel. Allez savoir pourquoi...


C'était dans un bus de nuit qui descendait les Champs-Elysées, un samedi soir. J'ai hésité à aller lui parler, je l'aurais fait s'il avait accroché à mes regards qui lui étaient adressés. 
Il s'est arrêté dans la partie jardins de l'avenue, est descendu du bus; s'est assis sur le premier banc public, a pris sa tête dans ses mains, et a fixé le sol. Lorsque le bus est reparti et qu'il est sorti définitivement de mon champ de vision, il était toujours dans la même position. que lui était-il arrivé ?

Et puis il y a lui, je crois que c'était sur la ligne n°3. 
Beauté, évidemment. Les cheveux, les quelques poils sur le torse, le nez droit, les joues creuses, les globes oculaires prononcés, blond mais grave ténébreux. 



Et pourtant la simplicité. Un peu obsolète par la veste, la sacoche en cuir, le jean lambda, on sent pas la fashion victime qui se la pète. Hétéro probablement. Beau mec qui sait qu'il est un beau mec, mais n'en rajoute pas outre-mesure, sait que c'est pas là le principal.
Le mec lit un roman lambda, écouteurs, dans son petit monde. "Oubliez-moi, je ne suis pas en représentation". 

Et d'un coup, il lève les yeux. Bleus, très clairs ! Ma vision de lui change, le visage ténébreux est contrebalancé par un grand regard d'ange. Ce garçon est irréel. Pour autant, je semble être le seul dans la rame à être aimanté par sa beauté. Les autres l'ignorent, moi je n'arrive pas à décoller mon regard.

Il se lève, cuisses fines et musclées, avant que sa veste ne cache son postérieur je devine des fesses rondes et musclées. Le mec est parfait, la nature cruelle, la vie injuste.

J'en peux plus du métro, mais heureusement que je ne suis pas le seul à le prendre, et que je peux tomber sur des merveilles comme ça.






8 commentaires:

  1. Le numéro 3, Aaaaaaarrrgghhh... C'est un fake, ce n'est pas possible !!!

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, le numéro 3 .., dommage que tu n'aies pas pu mettre aussi le regard dans la boîte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais contrairement aux deux autres il a une beauté très conventionnelle, et j'ai toujours un peu de mal..

      Supprimer
  3. le 2, il fait un peu YSL, non? dans le film? quant au 3, je suis assez d'accord avec Kigou et Estef!! un jour, tu vas publier la photo de mon fils rencontré dans le métro? là, j'aurais un choc...ca pourrait arriver, si tu passes autant de temps dans le metro!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui un peu YSL c'est vrai, ça me fascine ce genre de physique

      Supprimer
  4. Oh oui le fils d'Arthur, parait qu'il est canon !

    RépondreSupprimer
  5. Salut,
    pour une foi tu joins des images aux mots et ça éclaire les idées et anciens commentaires.
    L'arabe est somme toute lambda, on en voit pleins des comme ca... Le pull noir? Ils ne portent souvent que ça une foi l'été passé...il semble avoir déjà les prémisses de qq kilos en trop.
    Le Nerd à son charme c'est vrai. Ce côté timide que tu aimes tant et te donne par contraste l'impression de diriger les choses sans trop de risque. Mais tu ne peux pas dire que c'est une beauté. Sur un panel représentatif, seule une infime minorité le dirait.
    Ensuite le N°3 , c'est la preuve que tu ne t'y connais pas du tout en sociologie et en mode. Sa coiffure tout d'abord , elle prend, sur un blond au cheveux fins/moyens comme lui, au moins 20mn rien que pour le coiffage fixation. Il est là dans le metro, tête penché et tout tient parfaitement depuis qu'il a quitté son appart... C'est donc très bien fixé et la précision de la raie montre qu'il y met grand soin.
    Ensuite la veste, tu dis que c'est " obsolète"? Pourquoi? C'est une veste en lin ou lin coton apparemment. Tout a fait adapté au climat actuel d'autant qu'elle a une emmanchure italienne propre à l'été et aux tenus "décontractées". En plus sable est une couleur qui revient l'été depuis 3saisons.
    La chemise, apparement en lin également, a boutonnage dissimulé et avec les deux premiers boutons ouverts (qui fait ça hormis les gens du sud et BHL?...les petits mecs bien surs d'eux des beaux quartiers) cela montre encore un calcule parfait et une grande conscience de l'apparence et de ce qu'il faut dévoiler pour appâter le chaland .
    Le sac enfin, absolument tendance, façon vintage, en cuir gras d'appariement bonne qualité vu l'absence de rides et la jolie patine. Ce serait un "just campagne" que ça ne serait pas surprenant.
    Ce que tu appels un jean lambda semble plutôt être un chino ou un jean qui n'a pas le coloris indigo propre au jean (et donc azu jean lambda).
    Au final tout semble très calculé sur ce garçon, et je pense même que l'attitude "je lis dans ma bulle car je suis profond" avec des écouteurs d'Ibidule aux oreilles est plus ou moins consciente.
    Selon moi il est peut être hétéro mais peut être aussi, vu l'aspect très calculé de son apparence, un de ces homos des beaux quartiers et bonne famille (non pas un de ces pédants du 16e, que tu croises et décris parfois) genre 6e ou 7e...
    Et en tout cas il n'est pas naturel. Ni simple.
    Moi je lui reconnais des qualités plastiques certes, mais son aspect trop sure de lui et trop calculé justement ,me laisse froid en pensant que lui parlait serait sans doute très décevant.

    Au final c'est très intéressant ce commentaire d'image. Ca éclaire sur toi et permet de relativiser tes emballements et tes jugements parfois sévères sur la société, les gens ou tes targets... Ouvres un peu la presse mode (au sens large, pas la presse fashion) et lis un peu des chroniques sociologiques, les rapports des chambres de commerce, fréquentes des gens de milieux réellement variés...tu changeras tes jugements . ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que mon observation est un peu à l'emporte-pièce, sûrement biaisée par tous ces mecs que je fréquente qui se sappent moulant et jeune..
      J'avoue que le mec est élégant, même si je ne sois pas fan de ce genre de look quoi...

      En revanche pour le nerd, je sais bien qu'il ne plairait pas au plus grand nombre, mais je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi. Je trouve sa beauté vraiment resplendissante, et je comprends d'autant moins que tous les mannequins qu'on voie sur les podiums ont un peu le même genre de caractéristiques (visage long, joues creuses...)

      Supprimer