dimanche 17 août 2014

Toutes ces conneries de naturisme

au Cap d'Agde qu'on vienne pas me dire que c'est une proximité totale avec la nature.. Je me sens plus proche de la nature seul et habillé dans une forêt de Bourgogne qu'à poil au milieu de cinq mille personne en train de se branler sur la baie des cochons.

[passage supprimé à la demande de l'intéressé]

Cyprien et A. , eux, avaient été invités la veille par une gloire locale, connue pour posséder à l'intérieur même du village naturiste une grande propriété avec piscine, au sous-sol de laquelle elle enchaîne pendant toutes ses vacances à leur lit deux pédés soumis qu'elle appelle "ses chiens" . Vêtus de combinaisons en latex et de ceintures de chasteté, ils n'ont pas le droit de baiser ni de bander sans la permission de leur maîtresse.

C'est au retour de Cyprien et A. en fin d'après-midi qu'on découvrit les images de cette orgie très privée à laquelle nos deux potes avaient été conviés. Dans un trip de soumission extrême, l'un des deux était entièrement emballé des pieds au menton d'un bandeau de vinyl noir hyper serré, alors qu'il avait les jambes et les bras pliés à l'intérieur. La respiration entravée par un masque à gaz, il était posé là au bord de la piscine, reposant uniquement sur ses genoux et ses coudes. Hyper hard. La maîtresse, fière de son chien, exhibait sur son corps ses nombreux hématomes causés par la robe en véritables fils barbelés qu'elle portait quelquefois.

Sur les photos, on découvrait notre pote A. dans le jaccuzi, les yeux absents, en grain de lécher la bite de l'autre chien à travers sa ceinture de chasteté grillagée.

Nous on avait traîné à la plage, comme d'hab. J'avais retrouvé mes Toulousains à gifles qui me présentaient Winnie Lope, un rebeu hyper fin qui fêtera ses vingt deux ans le lendemain dimanche. Hyper efféminé, il était la caricature de la tapillole qui dandine du cul en levant le menton.

Toujours un peu fasciné par ses créatures, j’enquêtais autour de moi pour en savoir plus. Cyprien me disait que Winnie venait souvent au Pharaon (Comme Serge Gainsbourg autrefois paraît-il) et traînait essentiellement dans la backroom la nuit durant.  Qu'il s'appelait en fait Cédric et qu'il ne faisait jamais rien avec personne. Il avait même toujours éconduit Cyprien et sa grosse bite,  qui avait-bien évidemment- tenté sa chance.
Je recoupais auprès d'un des Toulousains. C'était vrai. Aussi salope qu'il se montre, Winnie joue beaucoup et simule des actes sexuels sur la piste, mais personne ne l'a jamais vu faire quoi que ce soit avec un mec. Très intriguant.

Hier soir je me retrouvais donc à un moment avec lui et les Toulousains dans les alcôves de la backroom. Ca déconne, se charrie, me gifle gentillement, Winnie se fait fesser légèrement, se fait prendre les joues avec les doigts, il joue à la chienne mais je remarque qu'il coupe court assez vite à tout réel contact. Tout le monde est brusque avec lui, croyant contenter le soumis qu'il prétend être.

Il s'était approché et avait avancé la main pour vérifier si les gifles qu'on m'administrait faisaient bien autant d'effet qu'on le disait. Il devait bien admettre que oui. Un des Toulousains lui appuyait sur la tête pour qu'il entreprenne de me sucer. Il refusa dans un éclat de rire, évidemment.
Proche de moi, j'ai posé silencieusement ma main sur sa nuque et ai approché mes lèvres des siennes. Ses yeux posés sur ma bouche, je me mis à l'embrasser avec une telle douceur qu'on aurait pu croire que j'eu peur de le casser.
Caresse toute aussi douce sur son bras. Il coupa court, mais pour me dire à l'oreille, lui qui criait tout le temps :

"- Ici c'est pas terrible, on peut se voir ailleurs dans un endroit plus calme, demain ?... Tu cherches juste du cul ou du sérieux ? "

Cyprien nous vit en passant et choqué de nous voir ainsi enlacés, en deux phrases essaya de casser mon coup. Du genre :

"- Ah bah deux passifs ensemble il risque pas de se passer grand chose..."

Avant de me dire que Winnie lui avait fait également entrevoir des choses pour finalement le faire tourner en bourrique.

Je finissais la nuit sur une certitude et une incertitude.

1 : malgré les années et ses milliers de mecs baisés, Cyprien est toujours un ado frustré qui n'a pas rattrapé son temps perdu, et ne peut admettre qu'on puisse lui préférer un autre garçon.

2 : Qui est vraiment Winnie Lope ?

Réponse demain.




2 commentaires:

  1. ahhhh bah vivement demain !!!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Oui... tu aimes la nature : à la place de toute cette merde, il y avait une superbe plage de sable fin, le calme et la sérénité, et Oltra qui ouvrait un modeste camping familial. C'était fin des années 60. Le fric a fait le reste. Dommage, le sexe entre mecs est beau, mais je ne le reconnais pas tel que tu le dis.

    RépondreSupprimer