mardi 19 août 2014

Mon séjour au Cap allait bientôt s'achever

​tranquillement, beaucoup trop tranquillement. En vérité je pense que je commence à m'ennuyer sexuellement. Depuis ma grosse baisse d'activité sexuelle en janvier je savais qu'il me faudrait du temps pour comprendre. 
Alors que Cyprien ne se lasse pas de cette chasse perpétuelle, moi j'erre dans les dunes en me désintéressant de toutes les créatures qui m'entourent,  à de très rares exceptions près. Je suis devenu difficile. Évitant les jeunes, les vieux, les moches, les trop beaux, cherchant les peaux saines et les visages longs. Il faut dire que j'ai pas eu de bol ces derniers jours, ne tombant que sur des éjaculateurs précoces passablement à mon goût.

Comme ce jeune rebeu en vacances à Marseillan. Il m'a contacté via grindr, vient de Marseille et s'ennuie ici avec ses parents. Négociations pour avoir des photos où on le voit clairement. Discrétion maximum. Il a fallu trouver un endroit, ce fut les dunes. Je le rencontrais au panneau de séparation entre Marseillan et la plage naturiste du Cap.  Hors de question pour lui de se mettre nu. Ce petit racaillou avec le pack accent + phrasé + casquette hallucine lorsque je lui décris ce qui se passe sous ces amas de chair qu'on voit au loin sur la plage échangiste.
Il m'avait prévenu être très chaud,  ne pas avoir baisé ni s'être branlé depuis bientôt une semaine. Il est actif et a un besoin pressant de pénétrer un mec.

Il embrasse pas, évidemment. Il suce pas non plus. De toutes façons même s'il avait voulu il n' aurait pas eu le temps. Deux minutes après avoir commencé du soft il jouissait à très puissantes giclées sur les arbustes alentours.
Frustration maximale décidément.

Moi qui n'est jamais aussi heureux qu'avec un amour de vacances, j'ai dû m'en passer cette année. Quoi de plus puissant que de vivre à fond cet amour éphémère, de savoir que ça ne durera pas plus de quelques jours, et d'avoir quand même de la peine à la fin. La peine qui suit l'amour de vacances, c'est encore l'amour de vacances. L'année dernière ce fut Julien, l'année d'avant Xavier. Alors que cette année je devais être spectateur de l'idylle entre Quentin et A. ...
Misère.

[passage supprimé à la demande de l'intéressé]

Je m'apprête donc à quitter le Cap d'Agde globalement frustré, ce qui est un comble. L'année prochaine j'essaierai de prendre les choses différemment, de choisir le moment propice pour ne pas tomber dans le bungalow qu'avec des inconnus, quoique... Je peux bien tomber, comme l'année dernière. Je viendrai moins longtemps aussi, peut-être. Les basses températures des soirées empêchaient de surcroît mes habituelles nuits blanches aventureuses sur la plage.

En journée rien n'est vraiment distrayant si on a pas envie d'aller draguer. Au mieux peut-on rester à discuter et dragouiller avec nos voisins de serviette, ou bien contempler le corps et le fessier de Quentin, allongé devant nous.

Sur la plage j'avais retrouvé Winnie Lope quasiment en string, qui me demandait :
"- Tu as vu les deux mecs de Toulon ? Tu sais s'ils sont déjà arrivés ?
- Comment ça les deux mecs de Toulon ? Ça ne me dit rien...
- Mais si, ceux qui te mettent des gifles en boîte, Serge et Jérôme. 
- Ah ! Les Toulousains tu veux dire !
- Bah oui les Toulousains, les habitants de Toulon quoi..."

Voilà. Précisons que Winnie est originaire de Toulon.

Et qu'il n'est décidément pas une flèche.

J'insistais peu pour qu'on s'isole dans le bungalow, mais quand même. J'étais chaud :
"- ouais mais je suis avec mon pote, on se voit ce soir de toute façon... "

Ça c'était avant de le voir dans la backroom du Pharaon penché en avant en train de sucer une bite tout en se faisant bouffer le cul par un autre mec.

Voilà une tripotée d'infos qui répond à l'incertitude de dimanche.








6 commentaires:

  1. Je te trouve finalement assez sectaire

    RépondreSupprimer
  2. sectaire ???? Il a des principes mais pas sectaire... Il est qd même au cap d'agde!! Il est loin d'être sectaire...Mais bon moi je dis ça, mais je dis rien hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben quand même ! Merci ! ^^

      Supprimer
    2. Bah tout le monde a des principes, ca ne veut pas dire qu'ils sont recommandables pour autant. Comme on demanderait pas a Mesrine d'écrire le code pénal. Aller au cap dagde ne veut pas non plus dire qu'on peut avoir des idées très étriquées sur ce qu'on veut, attend ou avoir un jugement très critique vis a vis des autres des qu'ils ne font pas partie du cadre qiu l'on professe. .. Ca fait plusieurs fois que quelques réflexions sont limites sur certains et tranchent foncierement avec l'ouverture d'esprit prônée. On est pas sûrs d'avoir affaire a des êtres humains parfois vu la façon dont c'est décrit.

      Supprimer
  3. Ça me fait toujours rire les accusations de sectarisme lorsqu'il s'agit de cul... On est libre de choisir les partenaires qu'on veut non ? C'est du même genre que ceux qui crient à la discrimination anti gros sur le forum ma-queue... Et en plus, les goûts de Quentin sont vraiment très variés vu ce qu'on a pu lire dans ce blog.

    Quant au "on est pas sûrs d'avoir affaire à des êtres humains" c'est l'effet baisodrome du Cap d'Agde j'ai l'impression. Pareil, lis davantage le blog de Quentin et tu verras qu'il s'interroge beaucoup sur ce genre de choses.

    Contro-un-cor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, tu n'as pas compris... pas bien grave.

      Supprimer