samedi 3 mai 2014

Je me contente étrangement

de ces quelques secondes volées, dans le métro, où je suis en face d'un beau mec. Je reste sans cesse étonné d'être le seul à contempler une beauté incontestable, et de ne voir jamais personne se retourner comme je le fais si souvent. Si nous acceptons de passer tant de temps dans le métro chaque jour, c'est justement pour ces maigres contreparties tant divertissantes.

Par le passé j'ai eu effleurements, érections aux heures de pointe, et même plus. Debout contre un garçon me souriant, le bandais sans pouvoir rien cacher. S'en apercevant, il me demandait si j'étais gay, avant de devoir descendre à la station suivante noyé par le flot de voyageur fuyant en même temps que lui.
Une autre fois, avec un ex, en toute discrétion, sans même que quiconque s'en aperçoive, je l'avais pratiquement poussé jusqu'au bout en ayant glissé ma main dans son jean que cachait son blouson posé sur ses jambes.

En effet le cul c'était génial. En tout cas le côté iconoclaste du cul c'était top. Le fait de se libérer sexuellement. Une fois entièrement libéré rien ne sert de continuer, c'est là où la quête de partenaires devient glauque, où le sexe triste commence. 
Et je ne veux pas commencer.

Donc je mate. 

Jadis je bloquais sur la taille des sexes -c'était ma grande époque passif- et forcément sur les "bulges". 
Depuis j'ai changé, devenu de plus en plus actif, je m’intéresse davantage aux fesses et surtout aux jambes (dont je fais grand usage lorsque je suis actif). Allez comprendre. 

Comme par exemple ce jeune type, là, posé en face de moi un matin de la semaine dernière. 



Des jambes comme j'aime. Minces, quasiment cylindriques, avec un léger galbe en haut et en bas, soulignant les muscles.
Ok le jean y est pour beaucoup, il est parfaitement bien taillé. Et puis j'aime bien la petite décontraction, le pied sur la barre, l'autre main cachant (volontairement ?) le paquet.

Il y a aussi cet autre mec croisé encore une fois cette semaine, partant pour le sport dans sa tenue déroutant d'attraction sexuelle. La masse musculaire (que le grand angle de mon téléphone portable déforme un peu) prédomine. Le contraste entre entre sa carrure et ses membres imberbes auraient pu, à cet instant, me rendre fou.



Comme nous avons les mêmes horaires je le croise souvent sur cette ligne.
Mais quelle ligne ? Quels horaires ?... Je pourrais le dire, par exemple, à celui (ou celle) qui saurait deviner quel livre je suis actuellement en train de lire, et qui traîne sur mes genoux sur la photo ! (oui je suis toujours joueur, mais disons que j'ai un peu changé).

Le moment où le mec se lève est souvent magique aussi, ça permet bien sûr de découvrir le reste... 

Au final c'est un peu comme de petits scénarios érotiques quotidiens avant d'arriver sur son lieu de travail.




12 commentaires:

  1. j'ai envie de te dire que la première photo est le RER A et non pas le métro !! Ah les intras muros ...

    RépondreSupprimer
  2. Pour les lignes facile :
    La 1 ère : RER A vers st germain ou boissy.
    La 2ème ligne 3 du métro....
    J'ai gagné quoi ?????

    RépondreSupprimer
  3. "Les derniers jours de François Mitterrand" ?

    RépondreSupprimer
  4. je m'y retrouve totalement, dans ta description du "matage" en métro, ou ailleurs ! Je ne comprends pas que personne d'autres ne le fasse, et comme toi , j'ai l'impression d'être tout seul à admirer parfois de réelles beautés masculines! des petits moments érotiques du quotidien! oui!

    RépondreSupprimer
  5. On est plein à le faire et ça fait partie des petits plaisirs quotidiens...

    RépondreSupprimer
  6. ca fait un peu vieux pervers matteur... lol

    RépondreSupprimer
  7. Le jean du premier est pas du tout bien coupé. Et ses jambes ne sont pas fines. Ou alors tu es entouré de vachards au quotidien.On devine même qu'il n'a pas de mollets .Des jambes probablements moches…Quand au jean troué, au secour, surtout avec un affreux barbour.
    le second a des jambes potelés, pas belles du tout, des genoux cagneux et des mollets de coq.Quand à l'épilation elle fait malsain je trouve, c'est quand même super moche l'épilation sur un mec. En fait il a des jambes de vieux cycliste de 35/40ans qui s'épile pour faire pro. C'est moche.
    Non vraiment, nous n'avons pas du tout les mêmes gouts…Mais tu as besoin de revoir ta culture de l'esthétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis je vais revoir mes goûts esthétiques pour qu'ils correspondent aux tiens

      Supprimer
    2. Anonyme de 04:00, vérifie quand même la définition de genoux cagneux. Ça ne colle en rien avec le gars de la photo. Olivier

      Supprimer
  8. Gars de la photo qui n'est même pas épilé : on voit bien un fin duvet clair sur les jambes et les bras...

    RépondreSupprimer
  9. j adorais qd j étais a paris aire des choses érotiques, mater, se faire mater, effleurer les cuisses et les fesses des gars......
    souvent ca marchait...heureusement pour moi !
    maintenant, sur bordeaux, dans le tram...je tente de reproduire mais comme tu le dis, ca devient le sexe triste commence.

    RépondreSupprimer