lundi 3 mars 2014

Les messages s'accumulent même

dans mes boites de réception.
Je le sais. Même si je n'ai pas rallumé mes applis de drague depuis plusieurs semaines, les notifications continuent de m'arriver. Je pense pour la première fois sérieusement à supprimer ces applis. J'ai déjà efface mes profils grindr et hornetNo libido.
Ça aura aussi pour avantage de libérer de la mémoire, de ce côté là comme pour bien d'autres choses, le Samsung Galaxy S4, c'est vraiment de la daube, vive HTC

Bref je m'égare.

J'ai même reçu un petit coucou de Arnaud, vous savez le mec parfois en couple qui passe faire des coucous. Accessoirement minet aux jeans skinny indécents de moulage de cul.



Je ne sais que trop l'objet de son coucou, et avant d'avoir mis 5 heures pour y répondre, je lui rétorque que ça va et que je suis accessoirement débordé par mon boulot. Ce qui n'est pas exactement vrai, malheureusement.

Et pour refuser de baiser Arnaud, il faut vraiment que je sois au plus mal ! 
Ou vieux. 
C'est peut-être ça en fait. En cherchant les liens à mettre dans ce post je suis tombé sur un court commentaire d'un certain Kigou, qui écrivait  il y a quelques mois en réaction à une succession de parties de jambes en l'air : 
"ça passe en vieillissant, tu verras"

Diantre ! Je ne me doutais pas que ça passait d'une part si tôt, d'autre part si brusquement ! Chez moi c'est arrivé pratiquement d'une seconde à l'autre quand même! 

Qu'est ce qui peut faire que d'un coup d'un seul j'arrive à avoir soixante ans ?
Car c'est la semaine dernière que je suis tombé sur une interview du comédien Fabrice Luchini. C'était dans l'Express ou le Nouvel Observateur, je ne sais plus. Il me parlait directement :




​"Quand on comprend que toutes nos passions, que toutes les horreurs de la relation non-constructive, que toute cette intensité n'ont été que souffrance, inaptitude à vivre l'instant, on est libéré."

Je n'en suis pas encore là, dans le sens où je ne ressens pas (encore) cette libération, et que je n'ai pas attendu de ne plus baiser pour profiter des autres instants platoniques qu'offrait la vie.

Pour l'instant je me demande simplement ce qui se passe chez moi.




6 commentaires:

  1. Waouh je suis cité :-) Mon commentaire n'avait rien de méchant ni de condescendant. Je développe: je pense que tu ne regardes plus les Pokemon ou autres trucs pour gamin. Vieillir n'est pas forcément l'abandon ou le renoncement de certaines choses mais aussi et surtout la découverte d'autres envies ou plaisirs. A l'opposé ne surtout pas regretter ce que tu as vécu et fait: ça te construit pour ce qui vient.

    RépondreSupprimer
  2. ça arrive à tout le monde… trop de libido tue la libido. tu passes par la phase "plan q à fond" et après tu te dis "merde ça sert à quoi au fond d'enchainer les plans q". c'est une réaction normale. tu vas pouvoir te concentrer sur les vraie relations.

    RépondreSupprimer
  3. C'est un peu comme une lubie. Et c'est pareil pour tout en fait. Un nouveau job, un nouvel appart, un nouveau copain, un nouveau mode de vie... Tout est cool au départ, tu te complais dans de l'inédit, tu kiffes à fond, puis arrive le déclin (c'est comme le cycle de vie d'un produit pour illustrer l'idée). Tu commences à en voir les petits aspects chiants, mélangé avec un peu de lassitude qui vient en rajouter une couche en te faisant tout déprécier.

    Tu cherches alors de nouvelles choses, que tu ne trouves pas tout de suite et qui te donnent donc l'impression de tourner en rond ou de ne pas savoir où te situer. Je pense pas que ça concerne que le cul, mais tout. Ce qu'il faudrait c'est... trouver autre chose. J'parle pas d'irradier le sexe de ta vie (personne en est capable) mais peut-être de trouver un truc qui te fasse ressentir ce que ton "ancien" mode de vie te faisait ressentir. En accompagnement...

    Bon, ok, moi et ma psychologie de cuisine on se casse xD !

    RépondreSupprimer
  4. Et le point de vue de DSK dans tout ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou est Nafissatou que j'la baize ?

      Supprimer
  5. Pour moi ce qui peut passer en vieillissant, c'est de se prendre la tête, les questionnements restent ou on s'en crée de nouveaux, mais avec plus de sérénité, enfin je crois...
    J'ai fini de lire ton blog depuis une semaine, tu sais que ça me manquerait presque... J'ai beaucoup aimé, appris, partagé. J'ai quasiment lu tous les commentaires (parfois pas jusqu'au bout de certains quand même...), et là j'ai été impressionné par tous les anges ou démons-gardiens que ton récit génère !
    Je te souhaite de belles vies, puisque tu en as plusieurs. Bonne continuation et à te lire encore souvent...

    RépondreSupprimer