mercredi 8 janvier 2014

Rien que pour vous,

alors qu'il était en escale à Amsterdam, le Quentin Winter Fuck Tour 2014 vous offre ce moment de romantisme :




On voulait emporter le baldaquin pour le faire flotter au Cap d'Agde l'été prochain, mais on a eu un peu peur de pas le faire rentrer dans le tgv Languedoc Roussillon...

D'autant plus que Cyprien a lancé hier par mail l'appel des réservation pour le grand barnum que seront ces prochaines vacances au "Natu" comme on l'appelle.



Pour l'heure j'hésite. Après une larmoyante séparation l'été dernier avec la Baie des Cochons, suis-je prêt à revenir sur mes déchirants adieux ?

C'est bien possible...






20 commentaires:

  1. Evidemment, que tu vas y aller :)

    RépondreSupprimer
  2. Ou alors, tu proposes à Jérome quelques jours de vacances à deux ...

    C'est sur, c'est pas le même type de vacances, mais en amoureux c'est pas mal aussi :)

    Flo

    RépondreSupprimer
  3. Sauf si l'autre à fuit d'ici là…
    Je serais prêt à parier que cette histoire est déjà morte…T'es pas prêt à sortir de cette vie, et dans le fond, comme le droguais que tu dépeignais, tu es trop accroc …ti commence à réaliser, l'âge aidant, ce à côté de quoi tu passes, mais tu es accroc…Tu ne vas pas réussir à en sortir et c'est ce que tu as pressenti dans tes posts récent qui se profil…J'espére que t'auras l'honnêteté de reconnaitre que certains contributeurs que tu as vertement rembarré de ton piédestal, avaient raison… déjà deux ans (au moins?) que t'es là dedans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avaient raison sur quoi ?
      Tu penses que les gros queutards ne sont jamais en couple ? Tu penses que les unions libres ça n'existe pas ? tu penses que passé un certain nombre d'années (combien, au fait ?) on ne peut plus tomber amoureux ? Vas-y t'as l'air tellement spécialiste en la matière...

      Supprimer
    2. J'en pense que si les gros queutards sont ce que tu décris ,ce sont pas ceux qui aiment la queue .
      Tu mélange addiction et excès incontrôlé (en étant persuadé toi,comme tout camé,d'avoir le contrôle) avec gourmandise et recherche de plaisir.
      Toujours plus avec toujours mieux.
      Toujours plus haut avec toujours plus loin.

      Les "gros queutards" que tu dépeint, finissent en couple oui, avec des gueules de 10ans de + que leur âge et surtout parcequ'ils souffrent d'une pitoyable solitude quand ils ne baisent pas. Alors ils se mettent ensemble, s'approchant de ce qu'ils pensent le plus être l'amour et vivent ainsi en allant voir ailleurs, car leur drogue, dans le fond est un besoin vital. On appel ça couple libre. Moi de ma connaissance j'appel ça couple aigri/frustré (au choix). C'est clair que si on sait pas s'éclater sexuellement avec un mec faute de créativité et de rigueur physique, on a besoin d'un support. J'ai pas dis le contraire…Mais bon, il n'y a vraiment que le milieux pd pour appeler ça un couple et penser que c'est une liberté…
      Puis si tu étais si fin que tu le penses, tu comprendrais que c'est pas une question d'année, mais de ravage psychologique. Certains mecs de 21 ans sont déjà ravagé de l'intérieur ad vitam…pour d'autres c'est vers 30ans, et d'autres vers 50…mais au final c'est pareil.

      Supprimer
    3. 4 000 ans de ravages de l'invention de la fidélité, résumés en 1 message.

      Supprimer
  4. Le ravagé c'est plutôt toi quand on lit tes posts.
    Mais je comprend que tu n'arrives même pas à envisager ta réflexion d'un autre point de vu puisque tu es dedans et entouré de gens soit comme toi, soit auxquels tu dissimules la réalité de ta vie…
    Parles en a voix haute à tout le monde et on verra qui est le plus ravagé…
    Par ailleurs la fidélité n'est pas un concept inventé mais une nature chez l'Homme. Comme chez beaucoups d'espèces animales (du moment que la mémoire du partenaire sexuel est présente).
    Et si ce comportement n'est pas a comprendre au sens stricte, le multipartenariat répétitif et surtout l'addiction à la fuite en avant eux, sont bien des troubles d'une construction du moi. Que tu le veuilles ou non, que ça te plaise ou pas.
    Je te renvois aux dernières découvertes publiés dans la presse spécialisé et qui explique de mieux en mieux l'infidélité masculine et, se faisant, le besoin de reconnaissance chez les hommes(le phénomène est sensiblement différent chez les femmes au niveau hormonal et biologique)à travers l'acte sexuel à répétition, directement en liens avec des dérèglements psychologiques et appartements biologiques. Tu sais toujours tout mieux, donc je te laisse chercher.
    Enfin sache qu'on n'est pas qu'une construction biologique donc l'aspect culturel compte aussi.Et évidemment si pour le mec du milieux gay il est normal d'agir ainsi, il ne l'est pas du tout pour l'immense majorité des gens, quelquesoient les cultures et le lieux. Toi qui ne voyage apparemment qu'en occident, je t'envoie explorer le milieux gay d'autres pays (mais même aux USA à la rigueur) et tu verras ce que les étrangers pensent du mieux français, réputé l'un des plus dure et tordu, puis dans une moindre mesure des allemands et britanniques….Etrangements les 3pays les plus riches d'Europe…Faut il y voir un liens?… Je te laisse, si tu es capable d'honnêteté intellectuelle comme tu le prétend(mais peine à le démontrer, car une cause se plaide dans les deux sens) chercher des infos sur le sujet.
    ps: Tu n'as encore une foi compris que ce que tu voulais…La langue de bois tu connais apparemment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux une réponse à ça tu t'inventes un pseudo ou je sais pas quoi, j'en ai marre de l'épuiser à répondre dans le vide à des haters qui s'évaporent dès qu'ils ont déversé leur fiel, merci.

      Supprimer
    2. Ben, niveau fidélité dans la nature c'est pas le top hein. Ca trompe de tous les cotés en fait ^^
      C'est pas moi qui le dit mais un article dans Science & Avenir. Ça serait un atout pour notre évolution apparemment !

      Flo

      Supprimer
    3. Au moins toi tu cites tes sources, c'est cool.

      Supprimer
  5. Faut croire que "flo" ne sait pas lire ou ne comprend que ce qui l'arrange…
    Si vous savez relire ce que j'ai dit je précise que la fidélité animale existe tant que dure la mémoire du rapport.
    Ensuite on peut discuter de la mémoire des animaux si vous voulez… et admettre qu'on est leur égale et justifier tel ou tel agissement car nous sommes nous aussi les égaux des porcs, des boeufs et des araignées…Mais bon, je trouve que là ça atteint le niveau zéro.
    Quentin, tu n'as qu'a me prénomer Hater puisque c'est ce qu'il t'arrange de penser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça m'amuse toujours ces gens qui viennent te prendre de haut d'un ton aussi péremptoire en se permettant une insulte dès leur première phrase. cf. "Le ravagé c'est plutôt toi quand on lit tes posts."
      C'est tellement significatif d'un être sain et pas du tout aigri.

      Car évidemment, le Hater en question (je te mets une majuscule à toi, comme ça on te reconnaîtra, mais t'aurais très bien pu t'appeler Alain Soral par exemple) est persuadé de savoir parfaitement à qui il a à faire.
      1. Je suis forcément hors du monde réel, entouré de gays niqueurs comme moi où de coincés à qui je cache tout. Alors que je sors d'un week end de brunchs avec mes copines (hou, des filles !) à qui j'ai tout raconté de mon 'fuck tour', et qui ne se sont pas gênées, comme à chaque fois, pour me dire ce qu'elles pensaient.
      2. Je ne voyage évidemment qu'en Occident, c'est vrai, c'est tellement plus pratique pour baiser. La Bolivie, la Tanzanie, Chine, Vietnam, Jordanie, Egypte c'est l'occident aussi ? Pourtant j'y ai presque partout rencontré des homosexuels et discuté de leur vie...

      Le Hater a la science infuse, il te balance sans aucun argument ni source que la fidélité est "une nature chez l'homme" alors que ce n'est en fait que son avis, et ose ajouter pour éviter toute contradiction : "Que tu le veuilles ou non, que ça te plaise ou pas." Point-barre, c'est comme s'il venait de te balancer un fait.
      Et il ira même jusqu'à insérer une phrase du genre : "Je te renvois aux dernières découvertes publiés dans la presse spécialisé[e]". Comme c'est pratique le concept de "presse spécialisée", ça permet de balancer ça en l'air sans savoir où ça retombe. Tu as une revue ou un article précis stp ? J'aimerais bien te croire mais on va vérifier quand même... Autant donner une base à notre débat.

      Enfin, il n'admettra jamais que lui et toi n'avez simplement pas la même conception de la fidélité.
      Mon avis est que c'est un problème uniquement moral, comme le décrit le philosophe Michel Onfray dans Manifeste Hédoniste, chapitre 'Ethique' (tiens tu veux des refs ? bah en voilà)

      Supprimer
    2. Ah non non, j'avais tout compris hein !
      Mais dans tous les cas, la fidélité peut exister dans le monde animal (Cf les inséparables) ou pas (plein d'autres espèces).
      Dans tous les cas, Mr Hater, ce que tu prône c'est un espèce de conformisme dans une société idéale (assez imaginaire et utopiste je trouve). Bon, la vrai vie c'est pas ça et chacun mène la sienne comme il l'entend.
      Enfin, quand tu commence ton comm par "Le ravagé c'est plutôt toi quand on lit tes posts.", ça laisse peu de doutes dans ta capacité à débattre.

      Flo

      Supprimer
    3. LOL
      C'est amusant comme tu as changé ton fusil d'épaule depuis le début du blog toi.
      Tu dois vouloir te faire prendre par "Quentin" maintenant qu'on sait un peu plus à quoi il ressemble.
      LOL

      Supprimer
    4. En voilà une remarque intelligente, aussi

      Supprimer
    5. On parle de moi ? Amusant, je dois pas être bon écrivain alors :)
      Mais non, pas de changement de fusil, ni d'envie folle de me faire prendre. Et le fait de savoir à quoi il ressemble n'a rien changé.

      Flo

      Supprimer
  6. Et donc selon toi on peut avoir des conceptions différentes de la liberté? de la démocratie? du respect? du racisme?de la xénophobie? Si chaque mot peut avoir une définition différente selon ce qui nous arrange alors je veux bien prendre. Mais es tu conscient des conséquences?
    Puis qualifier les opposants de Hater… dis moi, c'est quoi ton prochain argument? Le danger pour la démocratie? La menace envers nos libertés? L'attaque envers les "valeurs fondamentales du vivrensemble" ?Pitié…acceptes toi, de penser qu'il n'y a pas que TON mode de vie et de pensée qui soit le bon. Sinon a quoi bon le partager?
    A lire les réponses que tu fais on peut se dire que tu es comparable dans ton argumentaire à ceux auxquels tu fais des reproches.Pas de logique. "c'est ainsi que je vis et c'est comme ça" et tu reproches aux contradicteurs de tenir ce discours… En fait il n'y a pas d'échange…
    Sinon tu peux aussi lire et t'instruire toi même, la presse internationale est riche de pages scientifiques.Et Onfray n'est pas réellement reconnu comme talentueux par tous…D'autant que le principe du philosophe est qu'il ne dit rien faisant loi…Lire les philosophe pour faire bien aux brunchs entre copines c'est bien, les comprendre c'est mieux.
    Enfin, lire vos échanges est stérile, tu n'évolue pas quand aux autres on ne les connait pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours pareil : réponse = pseudo, moi pas fatiguer à répondre dans le vide. Merci.

      Supprimer
  7. Je te trouve beaucoup de constance à répondre et à développer... Hater devrait bien sûr citer ses sources, cela permettrait de vérifier qu'il n'est pas enfermé dans des conceptions culturelles qui peuvent également interférer dans des analyses dites scientifiques. La comparaison avec les animaux est toujours amusante, car la plupart du temps, ceux qui la font ne gardent que ce qui les intéressent. On l'a bien vu dans l'opposition au mariage pour tous, où d'aucuns ont mis en avant une naturalité du couple male-femelle mais n'ont jamais parlé des trios animaux (notamment les trios stables avec mémoire des partenaires)... Sur ce que serait le comportement d'une majorité de gens à l'échelle planétaire, hum... prudence, il vaudrait mieux relire avant Levi-Strauss (voir notamment une interview republiée par le nouvels obs l'année dernière) et Descola afin de prendre un peu de recul sur des visions complètement conditionnées par les perceptions judéo-chrétiennes. Il est d'ailleurs passionnant de voir comment les anthropologues nous aident à prendre du recul sur les travaux scientifiques "durs" souvent pleins de biais.
    Il y a des jours où je cultive ma fidélité à un être cher et d'autres où je me sens comme une abeille, à butiner de fleur en fleur :-).

    RépondreSupprimer
  8. Au secours ! parler des animaux pour justifier certains comportements humains n'a plus de sens. Nous sommes des primates au cerveau hypertrophié c'est tout. Chacun mène la vie qui lui plait en Europe, et ce sont toujours les plus coincés qui se permettent des jugements négatifs sur les plus délurés, jamais le contraire ! En tout cas moi je ne me permets jamais de qualifier la vie des autres.
    J'ai pas choisi mon camp, mes penchants, ma culture, mon milieu, mes rencontres m'ont habitué à prendre plaisir au sexe, d'abord seul puis avec de plus en plus d'hommes, et ça ne m'a pas empéché de vivre en couple gay une partie de ma vie.

    RépondreSupprimer