samedi 21 septembre 2013

Enfin, l'espace

la nature, le silence, le vent.
Enfin la vie tout autour, les animaux, l'agriculture.
La germination, l'infiniment petit et l'immensément grand, la vie et la mort.
Les mûres sauvages, les genêts, les pauses devant le panorama, spectacle encore plus divertissant que le cinéma, et cette qualité de solitude qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Tant à voir, sentir et ressentir.

pause

Comme tous les ans depuis 2007 je marche seul en Margeride, sur ce plateau inconnu du massif central où, sur des dizaines et des dizaines de kilomètres, il n'y a. personne.
Seulement les monts aplanis , des forêts, des ruisseaux, et des champs.
Langogne, Saint-Sauveur-de-Ginestoux, Saint-Paul-le-Froid, Arzenc de Randon, et bientôt Chateauneuf de Randon, bientôt plus de cent kilomètres parcourus sur ces chemins de terre, et ce silence...

Les garçons ? Non merci, c'est pas mon truc.



2 commentaires:

  1. La pecheresse part s'acheter une redemption comme tout les ans?
    Mouahahaha

    RépondreSupprimer