vendredi 6 septembre 2013

Ça veut donc dire ça "poker",

dire : "tu me plais, poke moi aussi et je viens chez toi te poker pour de vrai".

Enfin ça veut dire ça entre autres il paraît. Enfin j'en sais rien en fait. Mais comme je le teasais récemment, ça s'est passé avec une facilité désarmante.



Et ça a donc commencé comme ça :




Check du profil. Inconnu au bataillon. Pas d'amis commun.
Mais mec mignon. Très jeune, très souriant.




Rapide connaissance. Check des photos du profil. Mec radieux, très beau, très frais, très innocent. Pas du genre à poker des inconnus justement. Poses lambda pendant des vacances aux Etats Unis, sourire permanent, petit bermudas en jean découvrant des jambes fines et couvrant des fesses légèrement rebondies. Pas con aussi. Grandes Ecoles. Mais c'est le bermudas en jean qui me fait le plus d'effet.

Ça re-discute le lendemain. Et ça avance. 





Il veut bien connaître la Bastille, il va la connaître. C'est décidé on se verrait mardi. Pour quoi faire ? Rien a été dit. Et puisque Jack est très intelligent et qu'il n'a pas forcément envie de perdre son temps, il s'assure de ne pas venir pour "seulement" prendre un verre.





Et on y est allé. Presque directement, parce que la Bastille en fait il en avait rien à foutre hein... En vrai il était un curieux et suave mélange. Un physique de jeune mec inexpérimenté, une conversation d'intellectuel omniscient, cachant une sensualité d'esclave du sexe. On a fait l'amour.

Une fois parti je suis retourné sur son facebook pour revoir ses photos. J'étais d'abord fasciné par son sourire, sa petite bouche encadrée par ce menton triangulaire si fin. Un cartoon.
Et puis son regard. Rien de pervers, rien de sexuel. Jeune homme sage. Surmontant une petite bouche innocente, ces yeux cachent parfaitement le lâchage sexuel, les vibrations du corps dont est capable ce jeune garçon.

En parlant de vibration ça m'arrive fréquemment après une étreinte particulièrement puissante comme celle ci : mes jambes tremblent. 
Comme sous le choc d'une révélation, la fragilité mêlée à la tension, effet assuré sur le partenaire.




3 commentaires:

  1. En fait là tu confirme deux choses de toi:
    Tu juges et est trés sensible aux apparences... mais tu sembles vraiment nul pour voir le fond des gens .
    Preuve en est le nombre de post que tu publies où tu t'extasie d'une prétendu innocence.... au sujet de gens qui sont tout sauf innocents et naturels.
    Et puis tu juges sur des poncifs éculés: "intelligent ...sc po".
    Tout d'abord sc po a démontré qu'elle produisait tout sauf des intelligents. Ensuite tu le dis plus loin il est étranger. Hors le cursus d'échange scpo est accessible a tous (surtout aux petites tapettes délurées et aisés il faut le reconnaître)les niveaux d'etudiants ou presque...

    Il n'y a pas a dire, tu es bien un français pour avoir encore des fantasmes de soumissions (puisque tu reconnais d'office une intelligence au simple énoncé d'une école) à une "caste"qui n'a de qualités et pouvoirs que ce que les dociles et crédules lui accordent...

    Arrêtes de t'extasier en permanence comme le ravi de la crêche , des "revelations" et "decouvertes" sur tes amants... Ce sont des évidences ou des banalités pour tout à chacun...

    Bref. Ce n'est pas ton post le plus glorieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être pas très bien dit, mais quand j'écris ces lignes je l'ai déjà rencontré, donc j'écris en connaissance de cause...

      Supprimer
  2. Il y a quelque chose de dur et de plus vieux dans ces yeux là

    RépondreSupprimer