vendredi 23 août 2013

Londres donc,

entre potes, très sages, au programme : le Sir John Soanes Museum et les boîtes habituelles... 
Certes ce n'est pas à Popstarz ou au G.A.Y. Late que je ferai des folies de mon corps, mais comme je l'expliquais, alors que mes potes rentrent le lundi soir à Paris, je ne partirai que le mardi matin, après avoir passé la nuit à la soirée orgiaque hebdomadaire du Sweatbox, de joyeuse mémoire.

De toute façon j'ai fait certaines réserves car j'ai remis ça mercredi soir à Paris dans la ruelle Bidault, avec un mec habitant pas loin de chez moi, qui ne voulait pas recevoir. Comme je savais que je partais pour trois jours d’abstinence, j'ai décidé de la faire joueur en retournant dans cette ruelle qui me connaît bien pour faire la totale entres les fenêtres éteintes des immeubles et un SDF qui dormait là avec son chien. 
J'ai su que j'avais eu ma dose d'excentricité avant mon départ lorsque qu'accroupi et regardant Mouss (le nom de mon partenaire) dans les yeux, son jet de sperme traversa nos regards pour aller s'écraser dans mes cheveux.
Oui quand je suis en période salope, ce genre de situation me fait beaucoup rire.

Nous verrons bien d'ici lundi soir pour le Sweatbox, hier soir c'était la Porn Idol au Heaven, que j'avais déjà relatée ici, et devant le show de laquelle on s'amuse toujours beaucoup. Aucun d'entre nous n'a cette fois voulu se lancer, l'excitation était donc un peu moindre. Ah ces trip-teaseurs amateurs pris dans le public...



Je n'aime pas l'humiliation mais les sorties du jury on en s'en lasse pas.




Tout est dans la tête qu'ils font, à gauche...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire