lundi 5 août 2013

Le Stéphanois avait eu une excellent idée

vendredi soir. Convier au sauna Double Side un Toulousain de passage dans le coin et que je ne connaissais pas : J., vingt quatre ans, que beaucoup connaissent tant le nombre de films pornos dans lequel il a joué est important, tant son apétit de partenaires est insatiable. 
J. était là ce soir là, surexcité, et tournait avec le Stéphanois en attendant mon arrivée. Il proposait immédiatement de s'enfermer à trois. Flatté. 
Ça tombait bien J. est carrément mon genre de mec : peau blanche transparente, mâchoire proéminente, sourire à tomber, épaules carrées, taille marquée.

Pendant presque une heure ce fut un festival. Tout le monde prenait suçait et embrassait tout le monde, et baisait J. qui adorait ça. Il nous engageait à nous radicaliser, à accentuer rythme, pilonnage, claquage, et étouffements de gorge à l'appui. A genou et cambré en avant, les fesses en l'air, c'est au dessus de lui et de biais que je me lâchais complètement en augmentant le rythme et en cherchant la profondeur, tout en écrasant sa tête contre le tapis avec mon pied.

Pourquoi est-ce-que je ne me sens jamais autant vivant que lorsque je lime un mec ? Grande question.

Ça s'est terminé en double sodomie sur lui (ou plutôt dans lui), une grande première pour moi.

La sensation physique n'est pas très éloignée d'une pénétration classique, mais les sensations cérébrales jouent un max, frôlant du visage la nuque blonde du partenaire faisant face à l'autre pénétrateur. Et cette exquise et rare sensation de pénétrer des contrées inexplorées, d'agrandir son terrain de chasse en élargissant son périmètre...

J. est acteur porno et pas seulement lorsqu'il tourne. Plus attaché à la performance qu'à la connexion avec son partenaire, il ne faut pas espérer être désiré pour l'ensemble de ce qu'on est, pas même de son physique : on n'est qu'un bite, ou à peine plus. Ce qui ne nous empêche pas, nous, de le voir prendre son pied et contempler son corps et son visage splendides se contorsionner sous les effets qu'on lui procure. Doux contraste de la virilité de son visage, de la blondeur de sa peau, et de son hypersensibilité lorsqu'on le pénètre.

Cependant il obéit à un remarque que je me fais fréquemment. Acteur chez Crunchboy et sex addict évident, il a pour autant des blocages, voir des paradoxes qu'on ne soupçonnerait pas :

"- Non, les doigts sans les gants j'aime pas trop"
" - On ferme la porte de la cabine, quand je viens au sauna c'est pour être tranquille."

Je me suis souvent demandé pourquoi ceux qui baisaient le plus avaient le plus souvent des principes non négociables, et difficilement explicables.




6 commentaires:

  1. Ce Julian me paraît bien sympathique d'avoir des principes non négociables. L'exigence du gant lui permet probablement de dormir tranquille sans inquiétudes inutiles. Bravo! ça permet de baiser en toute confiance, quoi de mieux.

    RépondreSupprimer
  2. En réponse a ta question , un mot: névrose.

    RépondreSupprimer
  3. tu as faux sur ce passage "Plus attaché à la performance qu'à la connexion avec son partenaire, il ne faut pas espérer être désiré pour l'ensemble de ce qu'on est, pas même de son physique : on n'est qu'une bite, ou à peine plus." parce qu'il ne nous a pas largué apres qu'on ai baisé, moi j'ai passé la soirée a dial avec, a le bécoter, a le chauffer, et il nous a meme demandé de l'accompagné en soirée apres ... puis il a repris mon num et a pris de mes nouvelles le week end ... donc je pense pas qu'il était plus dans la performance que dans la connexion ^^

    puis comme jte disais, on a tres bien vu qu'il ne simulait pas comparé a certaines de ses scènes :p

    Le petit Stéphanois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne parlais pas de son comportement général, il est très aimable, très simple, et j'ai été ravi de faire sa connaissance, mais vraiment du plan sexuel. J'ai peu ressenti la passion, la connexion charnelle

      Supprimer
  4. Juste un commentaire, qui n'a rien à voir avec l'article, désolé :3
    C'était pour dire que je viens juste de découvrir ton blog alors qu'il est plutôt ancien et je suis fan. Peut-être parce que je suis gay et amoureux du sexe en tout lieu et tout temps (enfin surtout tout le temps), bref, continue, tu as au moins un fan !

    RépondreSupprimer