dimanche 28 juillet 2013

Je m'en suis tapé des hétéros curieux,

ah ça c'est pas ce qui manque depuis un an. Il y a eu l'hétéro qui aimait sucer, le bel hétéro honteux, l'hétéro salope, l'hétéro duquel on s'énamoure, et avant hier soir au square de la Croix Rouge (oui c'est mon nouveau QG de drague en ce moment) je suis tombé sur un hétéro gentleman.

Précautionneux, attentif, il me dragua à l'ancienne en commençant par me demander l'heure (oui c'est vraiment très à l'ancienne!). Il faut dire que je lui tournais autour depuis cinq minutes en attendant qu'il me remarque.

Ah il avait de l'allure ce grand black d'environ 1,93 m. d'environ vingt sept ans, avec sa mâchoire fine, son bermuda bleu marine et son polo bien repassé. Qu'est ce qu'il était beau ! Il m'amenait à la lueur des réverbères pour me parler, et surtout pour bien voir mon visage, et m'emmenait en retrait du lieu de drague contre un arbre, alors que le trip ici, c'est en général de faire ça devant tout le monde.

Si je me souviens bien il s'appelle Jean-Philippe, il est avocat en droit public et en immobilier. 
Complètement libéré, ça fait plaisir de voir un bi qui se lâche. Jean-Philippe n'a aucun problème avec sa bisexualité. Il me parle comme à un partenaire, ne ferme pas les yeux de honte, ne s'empêche pas de lâcher des "salope", et m'enlève même mon slip pour le renifler pendant que je le suce. Moi aussi remarquez, pour me retrouver complètement nu avec un inconnu dans la nuit noire à deux pas des boulevards des Maréchaux. 
Joueur aussi, il m'avait averti qu'il n'était pas particulièrement bien gâté par la nature précisément pour renforcer ma surprise lorsqu'il déballa son chibre.

Sa copine n'est bien évidemment pas au courant de ses balades nocturnes en ces lieux. Il n'a aucun problème à dire que les mecs sucent mieux que les filles, en tout cas mieux que sa copine; mais qu'en revanche pénétrer une femme reste une sensation incomparable.

Il m'a raccompagné au pied de chez moi avec sa BMW suréquipée (comme lui), et pris mon numéro de téléphone en me disant qu'il m'enverrait un sms sitôt rentré chez lui.

Je n'ai bien évidemment pas reçu de sms.

Jean-Philippe reste quand même un hétéro, maqué de surcroît, bon baiseur, gentleman et très correct, on va pas en plus lui demander d'être fiable.






2 commentaires:

  1. Je viens de tomber par hasard sur ce billet, et il m'a fait bien rire, merci donc!

    RépondreSupprimer
  2. alors ça c'est une histoire comme je les aime.

    Quentin est de retour! ça faisait un moment qu'on ne lisait pas ces articles qui commencaient à manquer sur ton blog.... bravo :)

    RépondreSupprimer