mercredi 24 juillet 2013

J'avoue que je me suis fait

un peu toute une montagne de cette fameuse après-midi à l'Aquaboulevard avec une troupe de minets de moins de vingt-quatre ans.

En fait il n'y avait pas de quoi. C'est pas parce qu'on est jeune qu'on est bien foutu, et à la piscine on ne trompe personne. C'est d'ailleurs marrant de voir certaines de ces tafioles assumées continuer à parler comme des stars et conserver leurs manières de princesses alors que leurs fesses débordent de leur speedo.

la photo souvenir
J'ai été très vite à l'aise, donc.

Si bien que l'un d'entre eux, originaire d'Indonésie, me tapa pas mal dans l'oeil avec son petit maillot de bain rayés à lacet. 
Mais bim! Xavier était là et avec son énorme bite toute apparente sous son maillot, et rafla la mise sous mes yeux impuissants.

En fait non, si je suis de bonne foi je dois admettre qu'il n'a probablement pas eu le mec grâce à sa grosse bite. Seulement il a été plus agressif que moi dans sa drague : sourires appuyés, yeux baladeurs, mains frôlant le bras et les épaules. Pouf! Du coup c'est lui qui ai reparti avec.

Pas à l'aise face à la concurrence lorsqu'il faut un peu de stratégie et de délicatesse, j'ai été davantage dans mon élément dimanche soir Porte Dorée où le square de la Croix Rouge était on-ne-peut-plus fréquenté. 
C'est accroché à la grille donnant sur les voitures vrombissant sur le périphérique que j'ai senti mon vigoureux partenaire s'affairer avec sa langue.

Au moins, les travaux d'approche furent plus rapide que dans n'importe quel club Forest Hill.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire