mercredi 17 juillet 2013

C'est enfin mec sur mec

à Bourgoin-Jallieu, le bled de mon enfance où je retourne environ tous les deux mois. La province se met enfin à grindr (en fait, elle se met au smartphone), alors que Paris passe à Hornet.

La semaine dernière si j'avais été un peu moins regardant j'aurais pu m'envoyer un mec par soir, ce qui était encore inimaginable il y a un an, avant de découvrir le lieu de drague du coin

Il y en eu deux la semaine passée, tous deux en centre-ville, dont un que je reverrai sûrement, car il adore faire ça en extérieur. Cette fois-ci c'était non loin de la route du jardin de ville, vers vingt trois heures, que les phares des voitures éclairaient nos corps à travers la haie. 
C'était là :




Seulement voilà, il y a deux problèmes avec les mecs dans cette région.

1. Les mecs vieillissent plus vite. Ils s'entretiennent moins, se fondent depuis l'enfance dans un moule hétéro omniprésent et abusent peut-être du gratin dauphinois. Ce qui fait qu'au delà de vingt sept ans, le Berjallien est rarement comestible. Résultat : le premier avait vingt six ans, le second vingt deux. Ils en paraissaient tous deux entre vingt huit et trente.

2. Il n'y a que des actifs. Comme si se faire sodomiser était encore un déshonneur dans ces contrées.

Retour sur ces terres hostiles dans deux semaines, avant de rejoindre le Cap d'Agde pour le Quentin Summer Fuck Tour 2013. Le milieu d'été risque d'être chaud.





3 commentaires:

  1. J'adore ce blog, on passe d'un post ou l'on parle de sentiments, à celui-ci ou il n'y en a manifestement aucun :)

    Pour un mec qui parlait dans un post précédent de ses états d'âmes par rapport à son physique, la c'est totalement l'inverse : J'ai la vision du bogoss qui arrive sur Grindr et qui élague sévère !

    Flo

    RépondreSupprimer
  2. C'est le propre de l'homme, on est tous capable du meilleur comme du pire...

    Forensico

    RépondreSupprimer
  3. J'espère que tu passera par Montpellier je t'y attend j'ai 22 ans ; )

    RépondreSupprimer