samedi 29 juin 2013

Le square de la Croix Rouge

dans le XIIeme m'attendait depuis un moment. J'en avais entendu parler pour la première fois il y a deux mois, et je ne me suis décidé à aller y faire un saut qu'avant-hier soir.

La vérité c'est que c'est hyper blindé ! Dès le début de la route de la Croix Rouge, fermée à la circulation, des ombres apparaissent et disparaissent sans cesse de chaque côté du passage. 
Le chemin est visiblement désert mais pourtant on sait qu'il y a des gens partout autour. Sensation étrange, ça fourmille de partout. 



Et là toujours un doute : qui sont ces gens ? Sont-ils vraiment là pour ce qu'on pense ? On songe toujours à une groupe de fouteurs de merde venus casser du pédé.

On est pas au Carrousel du Louvre, encore moins au terre-plein central de la place de la Nation. Ici pas de route fréquentée dans laquelle s’engouffrer en cas de problème, pas de lumières, pas de passants.

On sait que si on s'engage il n'y aucune échappatoire possible. Devant : l'étendue immense et déserte du bois de Vincennes. A gauche : le lac Daumesnil. Derrière :  les voitures du périphérique qui passent bruyamment en sous-terrain sous une grille.

Sur le web on décrit le lieu sous le nom "square de la Croix Rouge" (des jeux pour enfants clôturés par une haie et ouverte la nuit bien que pas éclairée), ou "route de la Croix rouge", que vous voyez en photos au début de ce texte. 
En vérité tout se passe à l'opposé du dit square, dans un rectangle de forêt d'à peu près 500 mètres sur 50 entre la dite route et les grillages de la pelouse de Reuilly. Labyrinthe de sentiers au milieu des herbes hautes, sur toute la longueur ça se croise et se recroise. Très peu de lumière, il faut jouer avec les faisceaux des réverbéres entres les feuilles d'arbres pour juger réellement du visage d'un mec.




Un peu plus profondément, dans les fourrés, c'est là où ça consomme. Le plus souvent à plusieurs. Inutile d'apporter une serpe, les chemins sont faits et refaits.

Jeudi soir, ils étaient une bonne vingtaine. Certains avaient l'air d'être des habitués, ils se saluaient ou se parlaient lorsqu'ils se croisaient.
Hier vendredi ils étaient peut-être un peu moins, mais le temps était à la pluie sur Paris.

On est définitivement pas au Carrousel du Louvre. Ici on est davantage dans les looks racailles et survets, les apparences sont uniquement hétéros, que des mecs virils, de tous âges, insoupçonnables. 
A partir d'une heure du matin ils s'enfoncent dans le bois de Vincennes pour regagner à pied Saint-Maur ou Nogent.
Il faut dire qu'il faut davantage de courage pour venir traîner ici. Le lieu est certes à fort potentiel, les ombres qui habillent la lumière colorée pue le sexe, traîner dans les herbes hautes invite à la rencontre, mais on est vraiment très isolés. En cas d'agression vous pourrez toujours crier, personne ne vous entendra. Pas de voisins, pas de voitures, et les mecs présents sont des honteuses qui s'enfuiraient au moindre problème de peur qu'on sache qu'ils étaient dans un lieu de drague homo.

Avec la forte fréquentation du lieu, sa grande étendue et l'atmosphère qui y règne, on prédit à cet endroit de drague un brillant avenir.
Mais à droite, derrière des grilles ouvertes, un terrain de jeu bien plus grand encore attend d'être exploré. Désert depuis la fermeture de la foire du trône, la pelouse de Reuilly plongée dans l'obscurité.






38 commentaires:

  1. C'est vraiment glaupe d'en arriver à fréquenter ce genre d'endroit et c'est pas ça qui vas redorer la réputation des gays

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'homophobie est bien souvent dans la tête des gays eux-même. Imagines tu un hétéro dire que l'augmentation des divorces ou le développement des clubs échangistes ne vont pas aider à redorer la réputation des hétéros? Vouloir être le bon gay ne t'attirera aucune reconnaissance, juste la pitié des dames patronnesses. En revanche, vivre librement ta vie sans hypocrisie t'amènera indifférence respectueuse. Désolé mais l'idée qu'on puisse décider à ma place du convenable ou du pas convenable me met hors de moi. Nous ne sommes plus dans les années 70.

      Supprimer
  2. Pour répondre au commentaire n°2 je suis désolé mais il me paraît important que chaque société établisse des principe moraux la dépravation n'a jamais tiré vers le haut une communauté au contraire .je continuerai de m'offusquer devant ce genre de pratique car ne plus le faire me laisserai dans un désespoir total où le fais d'être gay signifierai de trouver normal de chercher le sexe avant de chercher l'amour .tu refuse qu'on te dicte ta conduite exact je ne vais pas te contredire je ne peut t'empecher de fréquenter ce genre d'endroit comme je ne peut t'empecher de tuer toute personnes est libre de faire ce qu'il lui plaît selon ce que lui dicte sa morale . mais tu sais comme on dis à force traîner dans la merde on finis par oublier son odeur il est parfois opportun d'avoir une main extérieur pour nous aider .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc tu peux comparer des relations sexuelles entre personnes majeures consentantes à des meurtres sans trouver ça pour le moins... abrupte ? (on va rester mesuré, j'aurais écrit "obscène").

      Supprimer
    2. Et tu sais que des personnes veulent actuellement interdire à d'autres de simplement se marier en déroulant le même argumentaire moralisant ?

      Supprimer
    3. Quentin, encore une foi, tu part avec le préjugé que tout les gays sont libres et consentant ....libre de tout desordre psy et de toute influence sociologique.... Rapproches toi de l'assoc des medecins et psy gays, tu verras peut etre un peu moins uniformément et béatement les choses (que tu sois concerné ou pas) ...Le monde gay, c'est tout sauf celui de Ouioui...crois moi...rare sont ceux qui sont en plein consentement lorsqu'ils baisent.

      Supprimer
    4. Salmigondis de psys et autres charlantants.

      Supprimer
    5. Peut-être que certains éprouvent le besoin de se confier â un directeur de conscience, qu'il soit curé ou psy. Il me semble néanmoins que beaucoup se passent fort bien de leurs services. Réfléchir en toute liberté à la vie qu'on mène, identifier ses propres forces et faiblesses en toute autonomie sans subir le prêchi -prêcha de tiers, c'est à la portée du plus grand nombre. A notre époque, dans notre pays, considérer qu'être gay est un fardeau? Je ne comprends pas. L'Etat est à nos côtés, nous avons une reconnaissance officielle et des droits égaux. Ceux qui ont besoin d'un psy, puisqu'ils ont déjà les curés, sont ceux qui ne supportent pas l'évolution de la société!

      Supprimer
    6. Tu penses donc que les gays qui se suicident sont stupide et que leur fardeau n'est pas réel ? Je suis désolé mais être gay est loin d'être un bonheur pour tous peut importe l'évolution de la société c'est pas des lois qui apportent le bonheur , il serais temps aussi que les gays en finisse avec le communautarisme ce n'est jamais bon , a force de se mettre de côté c'est normal qu'on finisse par nous mettre à la marge

      Supprimer
    7. C'est clair! Franchement faut arréter avec l'angelisme des pd du milieux parisien. Tous plus ou moins favorisés par la vie et qui veulent ignorer que d'autres souffrent encore car ça les empécherait de profiter quand ils se font défoncer .
      Le pire c'est qu'ils se disent pseudo socialiste "l'état est avec nous" non mais on rit! Quel état? Voila bien une réfléxion de niais et de niant.
      Quel prétention faut il avoir pour penser qu'on sait tout sur tout par soit même , qu'on est doté d'infaillibilité et qu'on est si équilibré qu'on n'a jamais besoin de l'avis extérieur. C'est vraiment dingue à notre époque, face à toutes les souffrances qu'on voit (quand on sort des bobos pd parisiens évidemment) de pouvoir encore penser qu'on ne peut pas avoir besoin d'avis, de conseils extérieurs et neutres (ce que ne sont pas les amis et qu'on est évidemment encore moi nous même) et qu'on vit trés bien par soit et pour soit (et au passage venir distiller des pseudo préchi précha de generosité anticléricale à la sauce mélanchon qu'on sent poindre sous tout cela) .
      L'aveuglement et l'individualisme des gens est vraiment affligeant...
      Quand a toi Quentin,continu donc de vivre en imaginant ce qui t'arrange, mais n'oublis pas que si tu as besoin d'ignorer le fond de l'autre ou la réalité des choses pour baiser avec, c'est que quand même il y a un soucis.
      Choisir d'être aveugle n'est jamais un signe de grand équilibre ou de bonne santé...

      Supprimer
  3. C'est fou comme les gens sont agressifs dans les commentaires!
    Je t'envoies plein d'amour de Berlin Quentin!

    RépondreSupprimer
  4. Mon commentaire est provoqué par la surprise sentie à la lecture de mots comme "évolution de la société" dans un post pareil, comme si on parlait là de progrès.

    Alors que c'est indubitablement le cerveau archaïque (ou reptilien, pour rappel, cf commentaires sur un article précédent de Quentin) qui guide ce genre de pratiques et a du attirer Quentin dans ce genre d'endroit, ça me parait quelque peu paradoxal. Il fait ce qu'il veut, grand bien lui fasse, on ne peut que lui souhaiter de ne choper ni MST, ni de se faire démonter à coups de battes de baseball ou de couteau.

    Bref son cerveau archaïque dictant la réalisation des plus bas instincts ancrés en nous depuis la nuit des temps l'amène là... je ne vois donc pas bien en quoi il s'agirait d'un progrès dans le cadre d'une société évoluée... Si nous ramener aux choses les plus archaïques de l'humain (instincts d'hommes des cavernes voire meme avant ca, au bestial) en niant toute l'évolution et les bonnes mœurs ou la morale et autres qui ont amené le progrès et a permis à l'être humain d'évoluer ( ce qui est apprécié en général des bobos, la notion de progrès pour à tout prix abattre tout conservatisme) je ne peux que m'étonner face à de telles remarques et ces contradictions...

    forensico

    RépondreSupprimer
  5. Finalement dans certains cas les psy et les curés ça devrait pouvoir être utile...
    J'adore l'idée du comportement immoral qui conduit à se choper des MST ou des coups de bâton. Quentin, ne met pas de mini jupe, tu vas te faire violer et tu l'auras bien cherché. Et retourne dans ta caverne. C'était quoi d'ailleurs avant les cavernes ? Ralf König a étudié la question dans un de ses bouquins. Il faut que je cherche la référence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vis dans quel monde?
      Tu ignores les alertes de l'OMS sur la réapparition en France de la syphillis il y a quelques années et clairement dû a la communauté homo?
      Tu ignores l'histoire de la propagation du Sida? L'émergence de souches extrêmement virulentes dont même quentin à Parlé?
      Ah oui, c'est vrai, tu es plus pro sur la santé que ces "précheurs" de l'OMS.... A moins qu'ils ne soient juste d'infâmes homophobes à la tête du complot anti gay...?

      Supprimer
  6. Bah écoute j'éspère pour Quentin que ca en restera au stade de ta tentative d'ironiser mes propos, que tu dénatures au passage.

    Je n'ai à aucun moment insinué que ce serait un côté immoral qui devrait le mener à se faire agresser (j'ai bien dit qu'il fait ce qu'il veut, il est libre de ses pratiques que je ne juge pas, je rebondissais simplement sur des commentaires aberrants et peu pensés, "prêt à penser") mais c'est tout de même de notoriété commune que dans de tels lieux de drague certains sont là pour casser du pédé comme le mentionne à juste titre Quentin. je suppose que ca lui procure de l’adrénaline qui doit le stimuler encore plus, je n'en sais rien, je ne fais que supposer, chacun ses trips. Mais si c'est le cas ca prouverait donc qu'il existe bien là des risques qui le stimule d'une certaine façon, indépendamment de tout jugement moral... ca fait tilt ou pas là...?

    Quant aux MST...nier le risque me paraît irresponsable et inconscient, je n'ai encore une fois absolument pas sous entendu que ca serait mérité mais tout dépend de ses pratiques sur place (je ne tiens pas spécialement à savoir les détails il en parlera si bon lui semble.)

    Quoiqu'il en soit tes tentatives de discréditer mes propos sont et resteront vaines, saches le. Je ne suis pas de ceux qui disent des filles en jupes qu'elles méritent le viol... (no comment...!!), enfin c'est typique d'un pseudo débat médiocre ces procédés, peut-être on atteindra un point godwin bientôt? Quand on est tellement à courts d'arguments qu'on en arrive à la seconde guerre mondiale et au nazisme... non? pas tout de suite? dans le but de vouloir discréditer des propos amplement mesurés? bref...

    Quant au cerveau reptilien / archaïque je ne peux que te suggérer d'approfondir tes connaissances qui semblent inexistantes en la matière...

    forensico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as besoin de personne pour te discréditer quand tu compares la drague en extérieur au meurtre... (je ne sais pas si c'est toi l'anonyme qui est l'auteur de cette énormité)
      Et sinon tu nous fais chier avec ton fameux cerveau archaïque, très pratique à ressortir pour chaque chose qui te paraîtrait pas assez "évoluée" pour un être humain.

      Supprimer
  7. Je signe tous mes posts et je n'ai jamais comparé la drague à un meurtre, je pensais que tu avais bcp plus de nuances que ca... mettre des propos qui n'ont rien à voir dans le même sac, bref je te pensais plus fin que ca... Comme tu dis ce sont des énormités donc évite de les projeter sur moi stp...

    C'est très humain le cerveau archaïque, il faut juste savoir ce que ca recouvre. Le mot n'est quand même pas si effrayant... Ce que tu décris se passe pourtant depuis la nuit des temps...

    Si les commentaires te font chier je ne peux que te conseiller de fermer ton blog, ou alors de ne plus publier les posts qui ne te satisfont pas, en revenant sur ta décision et ton principe de libre expression. L'autre fois ca te paraissait "pertinent" maintenant ca te fait chier... bon bah décide toi une bonne fois pour toute, et évite les "tu nous fait chier" etc et admets qu'on puisse avoir des opinions différentes des tiennes et de pouvoir les exprimer en restant cordial stp.

    forensico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai trouvé pertinent jusqu'au moment je devais répéter ce que j'avais déjà dit 100 fois.
      Et dans leur ensemble les commentaires ne me font pas chier, juste le cerveau là... dont on devrait plus se servir que l'autre pour je-ne-sais quelle raison d'ailleurs, ouais ça ça me saoule un peu.

      Supprimer
  8. Bah chacun fait bien ce qu'il veut, je vois pas le problème... C'est pour soi et chacun son système de valeurs y'en a qui culpabilisent, y'en a qui kiffent, y'en a qui réfléchissent pas et puis c'est tout on fait ce qu'on veut... ou pas toujours quand on peut pas toujours se contrôler... et chacun assume les conséquences, on est de grands garçons, encore une fois y'a aucune difficulté, si t'arrives pas à tolérer ca ou que ca te saoule bah écoute c'est dommage pour toi. Si t'arrives pas à comprendre les raisons bah dommage aussi pour toi, tu verras peut-être plus tard, ou pas.

    Tu pourras répéter 100 fois ou 200 fois ca changera rien que je serai pas forcément d'accord avec toi et pourrai contester ta façon de voir les choses, je vois franchement pas le problème... je suis pas sectaire... et on peut échanger des points de vue sans s'en agacer.

    Mais permets moi de réagir sur certains commentaires incohérents / contradictoires / hors sujet par rapport à l'article de certains internautes, je ne te mettais en l’occurrence pas en question...

    Mais ne m'assènes pas non plus trop vite des reproches en mettant en cause ma responsabilité sur des propos anonymes là ou je n'en ai absolument aucune!

    forensico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me fous que tu sois d'accord ou pas avec moi coco, mais ne me demande pas de laisser passer à chaque fois ton schéma éculé de "l'homme des cavernes" "archaïque" et "bestial". Si tu veux vraiment savoir quels rapports permettraient une société non évoluée qui a abolit toute morale, regarde "Salo" de Pasolini, tu seras loin de ce qui se passe au square de la Croix Rouge.

      Supprimer
    2. Chacun fait ce qu'il veut et est libre. Je suis pour que les gens comme Quentin puissent faire ce genre de sorties.
      En revanche, il est faut de prétendre que chacun est libre et qu'il n'engage que lui.
      J'ai plusieurs amis atteints du sida, ils coutent à l'ensemble des contribuables plus de 1500euros par mois en début de traitement. Et je n'en connais pas un seul qui réclame à payer car il assume et à agit en connaissance de cause quand il a eu des pratiques à risque.
      Donc y'a un moment, puisqu'on ne peut plus débattre des idées sans indigner le politiquement correcte en vogue, on en revient au terre-à-terre, au quantifiable . Est ce alors vraiment être dans le "progrès" être "libre et consentent" que de réclamer des centaines de milliers d'euros à la société pour atténuer des soucis de santés qu'on à choisit de risquer plus qu'un autre d'attraper même si on ne les a pas mérité? (le mérite et la notion de risque assumé sont deux notions bien bien distinctes )

      Supprimer
    3. Tu parles de gens malades là, contrôle-toi un peu.

      Supprimer
    4. Et?
      Ca n'existe que dans la tête des gens la maladie non?
      Ah oui, en fait ça n'existe que lorsqu'il faut victimiser des gens qui avant de l'être disaient savoir ce qu'ils faisaient??? C'est ça?
      Quentin, que tes reflexions soient biscornues et biaisés, tes lecteurs l'ont déja constaté...Mais ne soit pas de mauvaise foi et cesses le politiquement correcte sur les sujets qui te conviennent , toi qui est le premier à prétendre par tes actes, et par tes interventions, en être l'opposant ...

      Supprimer
  9. Mais on s’en fou aussi que tu t'en foutes que je ne sois pas d'accord avec toi cocotte! Les commentaires permettent d'exprimer un avis divergent ou convergent, si tu t'en fous des réactions d'autrui alors quelle utilité d'étaler tout ca sur une interface interactive? Autant écrire dans un journal intime... Affirmer des choses pareilles au nom d’une pseudo affirmation de soi est stérile voire ridicule, sans valeur ajoutée, ce n'est pas parce que tu es l'auteur du blog que ca aurait plus de poids.

    Il ne s'agit pas de "laisser passer" mon avis et toute critique pertinente est bonne à prendre et pourrait être intéressante et constructive mais encore faudrait-il un tant soit peu apporter une contradiction argumentée et étayée ce qui jusqu'à présent n'a pas vraiment été le cas autant que je me souvienne ou c’est resté assez fragile et reposait principalement sur une opinion centrée sur des sentiments propres ou des "ca me saoule" ouais bah... super... à part ca? Les faits ?

    Alors tu pourras toujours continuer à chouiner, mais si je veux invoquer ce schéma plus que recevable et véridique (même si tu peux mettre en cause des choses factuelles, c'est ton droit, c'est pas pour autant que ca aura une valeur), je le fais et je continuerai à le faire et peut-être même que d'autres le feront avec moi.

    Si le propos te paraît éculé c’est sans doute car tes pratiques racontées à longueur de blog le sont au moins tout autant. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le cerveau reptilien peut être associé à nombre de tes articles. Et c’est humain après tout.

    Quand l'illustration est de circonstance je ne vois pas ce qui m'empêcherait de le signaler à toi ou à d'autres (en l'occurrence, c'était à d'autres, pour mettre en évidence l'absurdité de la notion de société évoluée dans ce contexte de lieu de drague lambda basique et primaire … d’ailleurs à aucun moment tu n’as associé ca à du progrès mais tu sembles avoir tendance à ramener à toi alors que je réagissais à un commentaire...)

    On dirait que tu prends la chose de façon péjorative, peut-être à cause du mot « archaïque » alors qu’on a tous nos moments où on est dominés par ca…

    C'est trop aimable pour Salo mais tu ne m’apprends rien de bien nouveau, certains pourraient d’ailleurs tout aussi bien dire que la différence n'est que de degré, pas de nature. Un Quentin 'prime' pourrait tout aussi bien dire "et alors? qu'y a t'il de choquant dans Salo? Comment peut-on oser dire que c'est amoral et décadent ? je ne comprends pas" tout comme tu le fais plus ou moins en permanence à ton niveau, et c'est normal, on ne va a priori pas être choqué par ses propres pratiques... Certains contenus dans Salo semblent pourtant te choquer tout comme certains pourraient être choqués par tes récits en fonction de leur sensibilité (à titre personnel je ne suis pas plus choqué que ca sauf sur les conseils délibérément malséants sur les mecs en couple ou il n’y a aucun respect pour ca etc.), c'est une question de point de vue et de mesure, tes pratiques te paraitront raisonnables et salo extrême alors que d’autres considèreront tes pratiques comme extrêmes.

    Mais l'internaute et toi-même devez avoir raison sinon, le square de la croix rouge doit être l’aboutissement et le summum du progrès…

    Forensico

    P.S : le mec qui a commenté ton post précédent évoque des personnes malades, je ne vois pas en quoi c’est un manque de contrôle ? Il n’a pas le droit d’en parler ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul truc genant c'est la malhonnêteté intellectuelle. Celle qui veut faire croire que je reproche aux gens de parler des malades, et qui feint de ne pas voir que je reproche d'en parler en termes de coûts.

      Et si tu prétends voir seulement une différence de degré entre Salo et le square de la roux Rouge c'est tout autant de la malhonnêteté : la plus seule différence n'est pas négligeable : c'est le préjudice fait à autrui. Dans Salo on tue au nom du sexe. Tiens ça me rappelle le commentaire outrancier et amalgamisant qui parlait de meurtre, et dont tu ne serais pas l'auteur...
      malhonnête intellectuellement, c'est pourquoi tu comprendras que mes réponses à tes interventions s'espacent désormais.

      Supprimer
    2. En quoi ne devrait on pas parlé des malades en terme de couts?
      Entendons nous bien, je ne parles pas de victimes, d'ailleurs tu ne cesses de le répéter. Ils sont "LIBRES ET CONSENTENT" donc ce ne sont pas des victimes.
      Tu as par ailleurs eu toi même de grosses frayeurs en mars sur le sujet.
      Donc, ici, je ne parles pas des victimes, de ces gens qui n'ont jamais mis sciemment en danger leur vie et se retrouvent avec des cancers en tout genre, des maladies auto immunes, des maladies génétiques etc...
      Non, je parle ici de ceux que toi même tu décris comme n'étant pas victime (d'eux même où de leurs libre arbitre défaillant ) et donc , de gens qui ont délibérément pris un risque au dela de l'acceptable (au sens où on définit les limites acceptables d'exposition aux risques dans les normalisations légales) et qui ont implicitement accepter les conséquences, puisque comme tu le répètes sans cesse "libres et consentants ".
      Puisque l'on ne peut pas aborder ces cas sous un jour culturel ou moral, on peut l'aborder de façon comptable, voilà bien des faits précis, non influencés par l'education, la culture, les moeurs...et donc neutres.
      Et les faits sont ce qu'ils sont.
      Nombres des "libres et consentants " ont de l'argent pour prendre des risques qu'ils refusent par ailleurs de couvrir avec ces mêmes deniers en demandant le 100% par la suite...(quand on connait le taux de remboursement optique ou dentaire en France par exemple, il y a peut être une indécence quand on sait qu'on ne choisit pas de perdre ses dents ou sa vue non? )
      Alors, sont ils tous libres et consentant comme tu le dis ? et si oui, est ce juste qu'ils demandent réparation à la société pour des actes risqués commis en toute connaissance de cause? si non, s'ils ne sont pas libres et consentant, que sont ils?

      Supprimer
    3. Tu fais un amalgame entre ces lieux de drague et les rapports non protégés qui te paraît visiblement évident. non seulement je ne suis pas concerné par ce genre de rapports, mais en plus je n'y ai encore jamais rencontré de mec voulant se passer du port du préservatif, contrairement à beaucoup de tchats...

      Supprimer
    4. Tu fais une interprétation.Comme souvent hélas.
      Je ne sais si tu le fais sciemment pour avoir raison ou si vraiment ton analyse est biaisée dés lors qu'on va pas dans ton sens...
      Il n'y a pas d'amalgame. Par ailleurs, les capotes protègent.... mais j'en connais peu qui sucent avec capote.
      Et cela ne protège pas de la syphillis et encore moins des hépatites, bien plus contagieuses et difficiles à diagnostiquer qu'un VIH.

      Supprimer
  10. Si tu lisais correctement tu aurais noté que je ne parlais PAS de ma propre opinion

    "CERTAINS pourraient d’ailleurs tout aussi bien dire que la différence n'est que de degré, pas de nature" car oui, je suis suffisamment ouvert pour envisager que qqn ait ce sentiment et il n'y a là rien de malhonnête intellectuellement, c'est une question de sensibilité. Je comprends que des personnes soient choquées par tout ca alors même que je ne le suis pas moi-même.

    Et c'est bien toi qui cherche à amalgamer en rapprochant des propos que j'ai tenus à des comparaisons disproportionnées ce qui t’arrangerait car ca me décrédibiliserait à ton sens, là encore ta méthode, permets moi de te le dire, est pour le coup éculée, fais attention... enfin c'est typique tout ca. Ton point godwin c'est de comparer le sexe consentant au meurtre, là où je te rejoins c'est que ca n'est pas du tout comparable. Par contre me voir reprocher des propos que je n’ai jamais tenus car ca te faciliterait la vie de pouvoir me le reprocher ca commence sérieusement à m'agacer, ca me broute le cul même, quand tu insinues que j'ai écrit ce commentaire alors que j'assume TOUS mes commentaires, systématiquement signés ! mais je n'ai rien à voir, ni de près, ni de loin avec ca, donc tu vas te calmer direct!!

    Pour en revenir au commentaire du mec, ce que j'ai compris c'est qu'il voulait surtout remettre en question la notion de liberté et du fait qu’on est a priori conscients des risques encourus avec certaines pratiques mais de ne pas assumer les conséquences. Quelque part, toi qui lui faisais le reproche d’un manque de contrôle, il est vrai que contrôler ses pulsions pourrait parfois réduire la proportion de ces situations dramatiques et pathétiques lorsqu’on apprend qu’on est séropositif car on a pas su résister à ses pulsions ou ne pas avoir su prendre ses précautions lors d’un rapport... pulsions auxquelles on n’arrivera probablement pas non plus à maîtriser une fois contaminé… Maintenant il est évident que quand on apprend qu’on est séropositif on va se faire soigner et qu’on ne peut pas se le faire reprocher ! c’est une question de survie, même si sur le principe on n’assume effectivement pas ses actes et qu’on se fait prendre en charge, on n’est d’un côté pas tout à fait libre, et même si ça coûte c’est la solidarité qui joue… mais c’est un fait, ça coûte de l’argent… et le principe de la solidarité c’est de contribuer même pour des gens moins responsables que soi… ce que je soutiens bec et ongles.

    Tout est une question de mesure, trop succomber c’est augmenter les risques après on n’est pas faits de pierre… mais effectivement on n’est pas tous égaux sur sa capacité à résister et je trouve pertinent ce point de souligner qu’on est asservi par ses pulsions même si c’est présenté de façon maladroite… mais sauter sur l’aspect maladroit du post comme tu le fais systématiquement pour éviter de répondre au véritable message n’est pas bien plus glorieux… toi qui parlais de malhonnêteté intellectuelle…
    Maintenant c’est mon interprétation, il s'en justifiera ou pas, quand on signe pas c'est un peu difficile de savoir qui a dit quoi.

    forensico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CERTAINS pourraient dire que soigner une grippe alors qu'on ne s'est pas assez lavé les mains ou couvert pendant l'automne serait ne pas assumer ses actes, et qu'on ne peut pas à la fois tout amalgamer et réclamer de la crédibilité.
      Mais bien sûr tu auras noté que je ne parlais PAS de ma propre opinion...

      Supprimer
    2. Et comme toujours,pour en venir à, penses tu, avoir raison, tu mets le risque d'une diarhée et la risque de la mort sur le même plan..
      Tu sais, il y a une différenciation légale que tu ne peux pas nier entre le sida et d'autres maladies et les maladies communes.
      Dans le cas du sida, on peut ouvrir des poursuites pour empoisonnement.
      Cela veut bien dire quelquechose non?
      Par ailleurs, comme quelques autres maladies , le sida ouvre droit au 100%. Pas la grippe ni la gastro ni l'angine, comme tes factures de soins te l'auront sans doute déja fait remarquer.
      Ainsi donc, pour une grippe on en paie concrètement les conséquences. A travers sa mutuelle, de sa poche et une infime part de la sécu. Et mieux vaut ne pas attraper trop souvent de maladie virale sous peine que cela devienne un vrai budget. Même ton détournement de raisonnement ne se tient donc pas.
      Pour le sida il n'y a aucune conséquence financière pour les malades.
      Cesses de traiter cette maladie comme une autre,c'est avec ce genre de "logique" distillé l'air de rien qu'on banalise et que les chiffres redeviennent trés inquiétant dans les pays industrialisés.
      Oui il y a , en tout cas dans notre pays et notre culture (juedo chretienne, que cela te plaise ou non ) un devoir desolidarité avec les malades quels qu'ils soient. Et ce n'est pas du tout le sujet là. Tu l'as trés bien compris.
      Le sujet est de savoir si, lorsqu'on réclame réparation à un tiers innocent, on peut vraiment le faire en prétendant avoir cependant eu toute conaissance et liberté lorsqu'on a commis les actes ayant entrainé ce besoin de réparation...

      Supprimer
  11. Alors certains auraient tout à fait le droit de le penser mais là ca risque peu de faire consensus et ils risqueraient de passer pour de drôles d'oiseaux et ca n'a rien à voir avec de la sensibilité qui était le fondement de mon postulat... le parallèle me parait étrange et comparaison n'est pas raison, mais on peut quand même davantage maîtriser des pratiques sexuelles et éviter de les démultiplier à l'excès, ca peut plus facilement être évité que des gestes de la vie quotidienne comme aller travailler, faire ses courses dans la rue ce qui force au contact... et tu le sais bien, tu joues au con pour encore une fois tenter de me décrédibiliser en pensant que c'est ce que je fais alors que ce n'est aucunement comparable et on voit bien tout ca.

    Si tu soumettais ton blog et l'article de la croix rouge à la population française je ne suis pas sur qu'on aurait les mêmes proportions de personnes choquées que vis à vis de la grippe, même si bien sûr on est d'accord que ce n'est pas ton opinion.

    On peut donc en conclure que je ne suis pas décrédibilisé par tes propos que tu ramènes à la grippe et qui oui là discréditerait l'interlocuteur, mais vu que ce n'est pas comparable... je vois bien ta démonstration mais le malheur est qu'elle n'aboutit pas et on en revient à tes méthodes éculées qui n'ont rien à voir avec des schémas factuels sur le cerveau humain que tu contestes.

    Là encore ta tentative de démonstration sciemment de mauvaise foie pour essayer de me montrer que j'aurais moi-même fait preuve de mauvaise foie est vaine et avortée.

    Mais pour en revenir à l'essentiel je ne dis pas que salo et ton square ne représentent qu'une différence de degré (même si je suis sur que beaucoup seraient tellement choqués - pas moi - en voyant ton blog qu'ils penseraient spontanément sous le coup de l'émotion que c'est limite aussi glauque que Salo alors même que je suis d'accord que ce n'est pas le cas mais je pense notamment aux femmes qui trouveraient ca dégueulasse et elles restent assez nombreuses...) mais je ne dis pas ca de ton square vs salo et tu ne dis pas qu'on est responsable d'une grippe qui ne s'attrape pas du tout dans les mêmes conditions que des MST... donc tout va bien ou presque! (même si le véritable sujet encore une fois dans le commentaire du mec que tu as esquivé était la liberté... et qui bien sûr n'est pas transposable au cas de grippe évoqué)

    forensico

    RépondreSupprimer
  12. Salut! Je deterre ce post lol ca a lair sympa je connais pas bcp dendroits comme ca sur paris ou region parisienne. Tu en connais dautres ou tu vas / allais et que tu recommandes? :p

    RépondreSupprimer
  13. tu ne reponds plus? :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en Chine, où les sites google c'est pas trop ça...

      Supprimer
  14. J'ai testé comme lieux ça craint le bois de vincennes plus jamais vive les mst et les ramolli des neurone

    RépondreSupprimer