samedi 15 juin 2013

Ce n'est plus vraiment pareil,

en effet, depuis l'opération 'brisage de coeur' de triste mémoire par Niklas. Comme je le racontais  je ne rencontre plus de garçons sans m'interdire de le revoir. C'est nouveau. J'avais gardé cette habitude de l'époque de mes (très longues) histoires avec Wilfrid, puis Lubin. Je couchais avec des garçons, mais qu'une seule fois, sans qu'il soit question que je les revoie un jour. Pour autant je ne me sens pas forcément plus libre, car je suis désormais conscient d'un manque affectif certain.

Depuis Niklas j'ai papillonné, j'ai retrouvé le temps d'une nuit le goût de l'aventure dans les bras d'un hétéro lors de mon voyage en Sicile voilà deux semaines, ça m'a rappelé d'autres souvenirs semblables et m'a distrait quelques heures.

Je n'ai pas raconté que le lendemain soir, c'est alors que nous longions la via Maqueda avec Ben qu'un mec est venu m'accoster pour me demander de monter directement chez lui, à deux rues de là. Je l'avais remarqué quelques minutes plus tôt et nous étions échangé un regard, sans imaginer qu'il ferait demi-tour pour être si entreprenant et direct. Que ce genre de truc m'arrive encore, à moi, me flatte énormément.
Ben comprenant l'excitation suscite par la situation, m'a proposé de me laisser y aller et de nous rejoindre plus tard. 
Mais ça n'a rien donné. Montés chez lui, j'ai fais la rencontre de son colocataire magnifique qui n'était pas disposé à partager un moment avec nous. Et surtout, mon partenaire fit quelquechose qui me coupe toute envie : sitôt enfermés dans sa chambre, il s'est mis intégralement nu.

Mon problème du jour était hier soir le suivant :

Je pars demain pour dix jours en Croatie et en Bosnie avec un pote qui n'est pas trop du genre de Ben, à me laisser papillonner à droite à gauche. J'ai hésité à me refaire une de mes grandes soirées déprave, une overdose de sexe pour tenir une semaine sans frustration aucune, mais j'ai bêtement décidé qu'à mon âge et avec ce que j'ai vécu je pouvais partir dix jours en maîtrisant ma libido...

Suspens.





1 commentaire: