mercredi 17 avril 2013

Trois fois ça suffit.

Et même, souvent la troisième c'est en trop . Guillaume c'était la quatrième fois mercredi, c'était celle de trop par exemple. 
C'était cool on a parlé mathématique (sa grande passion), il m'expliquait l'ivresse que lui procurait l'exploration de ce monde incroyable et sans fin, devisait au crétin que je suis et qui a redoublé son CM2 sur la transformée de Fourier, j'essayais de comprendre, et je crois que j'ai compris l'espace de quinze secondes. Il avait pris la musique comme comparaison, et le lien qui unissait le son et la note. Il m'a parlé du chauffage sur un matériau aussi, de tout ce à quoi les maths et la transformée de Fourier permettait de rendre service. Après avoir saisi ça, le temps de reprendre mon souffle, ça y est. J'étais re-perdu.

Il est bien gentil Guillaume, il est très chaud comme j'aime, on peut partager d'autres trucs, mais je me lasse. Et lui aussi je crois, parce que depuis qu'il a fermé la porte mercredi on s'est pas réécrit. 

On peut se taper plein de mecs mais une connexion ça reste une connexion. Ça peut fonctionner côté cul trois fois mais ne pas suffire. A force de pouvoir comparer, on sait peut-être davantage ce qu'on recherche exactement comme partenaire sexuel.

Or moi, je me suis lassé de pratiquement tout le monde, sauf Salvador parce que c'est le physique idéal, et Wilfrid parce que je suis amoureux.
Non je sais quel partenaire il me faut. Un mec aimable, mais carrément cash au pieu, qui n'ai pas peur de balancer des saloperies et de maltraiter un peu (pas de marques). Salvadore en fait partie, avec ce plus qui fait toute la différence : j'ai de la considération pour ce qu'il est (pas encore quarantenaire mais père-modèle et parent-seul de famille nombreuse, modeste et hypersensible).

D'autres s'y sont essayé et auraient pu correspondre sexuellement, mais l'absence de connexion autre que superficielle avec le reste de ce qu'ils sont, leur motivation uniquement sexuelle, et surtout le désintérêt leur fuite sitôt leur éjaculation produite m'a fait me désintéresser d'eux.



9 commentaires:

  1. C'est drôle comme il y a des mecs avec qui objectivement ça pourrait le faire, et pourtant on se dit très vite "bof, c'est dommage mais la flemme"... trop de choix d'où exigences irréalistes ?
    D'autre part, si tu pouvais écrire un guide du style "comment réussir son 1er plan cul direct" d'ici dimanche, tu ferais un heureux ! Sexe ou pas sexe, comment se décider :) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi, t'as un plan cul direct prévu dimanche ?
      Ca se prévoit à l'avance ça ? L' "avantage" du plan direct c'est justement d'être improvisé quand t'es super excité parce que baiser est une priorité de l'instant lol

      Supprimer
  2. exactement, c'est bien le problème ! mais j'étais pas dispo au moment opportun d'où l'idée de reporter. Bonne ou mauvaise idée ? surtout quand tu n'as jms fait de plan cul "direct".
    D'un côté l'envie parce que c'est une bombasse, de l'autre côté stress comme un puceau parce que pas habitué...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gros risque c'est surtout de ne pas être autant excité l'un et/ou l'autre dimanche que lorsque vous avez pris contact. Une bifurcation vers une rencontre un peu plus "cool" (genre on discute avant) n'est pas envisageable ?

      Supprimer
  3. Je suppose (ptet à tort) que "excité" est son état par défaut lol. Mais moi je suis sûr de ne pas être très à l'aise et d'avoir dans un coin de ma tête "on est là pour ça donc faut le faire quoi qu'il arrive".
    Une rencontre + cool est tjs envisageable, mais ce n'est pas un peu hypocrite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que le "on est là pour ça donc faut le faire quoi qu'il arrive" ne doit pas forcément être vu comme une contrainte. Directement sauter sur un mec que t'as jamais vu sans un mot dès la porte ouverte ça peut être réussi, mais faut vraiment être dans le trip (perso c'est très rarement mon cas). Mais passer 10 minutes à boire un verre et chauffer l'atmosphère petit à petit peut être finalement beaucoup plus excitant...

      Supprimer
  4. Se sauter direct dessus c'est impossible lol, je suis trop sauvage. Je pense qu'il faudra plutôt 30 minutes et pas mal d'alcool ^^
    Pour ce qui est de voir ça comme une contrainte... tu connais la différence entre casanova et don juan ? je suis plutôt du côté du second. Je sais tjs pas trop ce que je vais faire mais merci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah alors c'est pas un plan cul direct!

      Supprimer
    2. Alors, si tu veux un anti-manuel du plan cul, c'est là :
      http://quentinmallet.blogspot.fr/2012/04/je-ne-gererai-plus-mes-plans-comme-ca.html
      ^^

      Supprimer