jeudi 21 mars 2013

Sinon, à la Plagne


ça va plutôt, merci. D'années en années, ça se connecte de plus en plus au village (je loge à Montchavin) et même en dehors...

Même si la station des Arcs est plus grande, on dirait bien que les gays ont une préférence pour La Plagne (Bellecôte plus particulièrement). Ça se connecte le soir certes, mais pour la première année ça tchat sur les pistes mêmes, où beaucoup semblent vouloir vivre le fantasme d'allier ski et sexe. Le fun absolu.

Problème principal (outre la difficulté de trouver un endroit 100% secure pour s'isoler) : la géolocalisation qui à cause de son approximation (on est à 1500 m près), vous fait trouver un mec à 56 mètres de vous à la Plagne alors qu'il est en fait à Peisey-Vallandry, la vallée d'à côté.

Même si on organise des semaines gays dans certaines stations, les homos sont encore loin de faire avec les sports d'hiver ce qu'ils ont fait avec les croisières.

 



3 commentaires:

  1. Géolocalisation à 1500 mètres près ? Ca marche pas avec le GPS Grindr (j'ai jamais eu l'utilité de l'appli donc je ne la connais pas) ? 1500m c'est une précision à l'antenne relais ça ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, en effet, ce serait plus malin avec le GPS... Mais je n'étais pas en recherche active

      Supprimer
  2. C'est con que tu habites sur Paris, j'aurais bien aimé te rencontrer

    RépondreSupprimer