samedi 23 mars 2013

Comme je dois diminuer le nombre de mes partenaires

suite à un avertissment un peu flippante de mon médecin adoré, je suis devenu simplement plus exigeant. 

Tout d'abord fini de baiser avec un mec alors que je n'ai pas envie de baiser. Oui c'était ma grande spécialité depuis un an : l'automatisme de la baise. J'avais même acté ici presque jour pour jour ce basculement : 
"je ne me pose plus la question de ma libido du moment. Si j'ai du temps pour me taper un mec : j'en cherche un. Je me sens désiré, j'ai la pêche donc j'ai envie de bosser, de sortir, de danser, c'est une autre sorte de cercle vicieux, assez grisant. Et en plus je baise mieux, car je me lâche complètement. Est ce dangereux ? Finirais-je un jour comme DSK ou comme Michael Douglas, en cure de desintox du sexe ?"
Non, je finis par tenter de me désintoxiquer seul.
A la Plagne j'aurais pu choper le premier soir, le mec était dans un appart non loin, avec ses parents et sa soeur, chaud et dispo, une chambre dans l'appart était libre, mais j'ai préféré la convivialité de la soirée raclette avec Ben et Luc.

Exit aussi les mecs qui me plaisent moyennement physiquement et où je me dis :
"- De toute façon là Quentin pour le moment t'as rien d'autre à te mettre sous la dent."

Fini de perdre mon temps à dialoguer avec des mecs honteuses qui ne prennent même pas la peine de se montrer. 


Non mais allo, à qui ai-je l'honneur quoi ? Ici on dit bonjour et on se présente !
Terminé également les mecs attirés par les minets. Même si on me dit toujours que je fais partie de cette catégorie, j'ai maintenant (largement) passé l'âge d'en être un, et par la même de baiser avec des pédophiles potentiels. Etre toléré par mecs qui veulent plus jeune que moi mais n'ont pas réussi à en choper non merci.

Ainsi, je prends même du plaisir à envoyer bouler ceux de cette catégorie qui m'accostent car je fais (encore) moins que mon âge, et qui ont quand même précisé dans leur profil une tranche d'âge limitative dans laquelle je ne me situe pas.



Donc voilà, petit à petit prendre du recul et moins prendre d'inclinaison face à la médiocrité. 

Et c'est par jeu que, de retour hier soir de La Plagne, alors sur l'autoroute, je m'arrêtais à l'aire de Vernay/Coiranne sur la A43. Je l'avais vue recommandée sur plusieurs sites de drague, comme étant un lieu assez fréquenté. Bon c'était assez désert j'avoue, j'ai du mal choisir mon moment.

Et c'est par jeu également que je me rendrai demain (seul, car aucun pote ne veut m'accompagner, post sur facebook à l'appui) à la "manif pour tous" des anti-mariage gay à la Défense. 
Rien que pour me foutre de leurs gueules, et si possible opposer quelques arguments à d'éventuels manifestants prêts à parler avec moi.

Bon... j'allumerai grindr quand même, j'avoue. Même si je n'ose rêver d'une rencontre avec un manifestant...

Dans un milieu hostile comme celui là ça me rappellera de vibrants souvenirs.






3 commentaires:

  1. tu fais bien de reparler de ce "vibrant souvenir"...ou tu démontres a quel point ta pensée est stereotypé (mais on le constate réguliérement quand tu parles d'autrui ) toi qui te prétend de gauche, de retour du ski et avant d'autres voyages sans doute...alors même que le travail ne semble pas être quelquechose qui te prend trop de temps...
    Ah effectivement c'est beau pour la conscience de se dire de gauche quand on vit bien libéralement et qu'on ne pense qu'a consommer y compris les êtres humains...
    La gauche caviar est au pouvoir et tu en es un des grains...
    Faut il s'étonner ensuite qu'on aille dans le mur?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli délire.
      sinon, Tu as pris où que j'étais de gauche stp ?

      Supprimer
    2. C'est vrai ça et quand il baisse son froc derrière un sapin, il prend froid et creuse ainsi le déficit de la Sécurité sociale. L'inconscient ! Toi, plutôt que de lire ce blog qui te fait souffrir, tu devrais relire les albums de la comtesse de Ségur où le monde dépeint était encore bien ordonné et chacun était à sa place. _

      Supprimer