mercredi 13 février 2013

Bordel c'est pourtant pas compliqué

Quentin, enfin quoi ! La règle est pourtant simple ! En boîte, en bar, en sauna comme ailleurs, quand un mec qui te plait t'envoie un signe, ne le mets pas en concurrence avec un autre ! Tape-le toi direct ! Quand est-ce-que ça va enfin rentrer dans ta petite tête de conne ?

Même quand tu sors seul comme hier soir, au Spyce, justement pour faire des rencontres, bécasse ! Tu savais à peu près que tu retomberais sur Ludovic, le jeune acteur porno que t'avais invité à ta fête vendredi dernier et avec lequel tu avais fini la nuit. Lui est venu avec des amis, avec lesquels il a prévu de passer la nuit entière. Et de toute façon il habite Franconville, autant dire la IVeme dimension, et n'a pas trop le choix : quand il sort sur Paris, c'est soit jusqu'à 23h00 ou la nuit entière. 

Mais tu as vu William qui refaisait son entrée. Ça faisait un sacré moment que tu l'avais pas revu. C'est un peu une longue histoire avec toi : tu l'avais remarqué en mars, il t'a dragué très ostensiblement en septembre, et tu l'as perdu de vue depuis octobre. Mais bon ça s'était jamais fait. Tu espérais que ce serait pour ce soir là, vu que tu étais bien chaud et que tu te sentais pas trop moche.

Tiens au passage jugez vous même : une photo d'hier soir où cette fois je figure bel et bien. C'est pas du mytho, tu peux bien y retrouver, à un endroit, ma tête de con : 

où est Charlie ?

Bref, dans ta tête tu te montais ta stratégie. 
T'avais pas prévu de partir tard, alors tu prévoyais de dire au revoir à chacun des deux, l'un après l'autre, en leur sortant ta phrase qui marche (presque) toujours :

"- Je vais rentrer chez moi, tu restes ? (là normalement le mec met quelques secondes pour répondre, et ça te permet de le couper avec la phrase qui tue) Tu veux qu'on fasse un bout de chemin ensemble ?"

T'avais prévu d'aller voir d'abord l'un (William, parce que justement t'as encore jamais baisé avec lui) puis en cas de refus l'autre (Ludovic, car il est en banlieue et qu'en plus ça lui rendrait surement service de dormir sur Paris).

Mais l'alcool te jouait des tours...

Et Ludovic que tu avais fait semblant d'aider à descendre du podium où il faisait sa pouf sur Lady Marmelade s'accroche à tes épaules et t'embrasse. William était au sous-solo en train de fumer, il n'a pas vu le baiser.

Du coup changement de stratégie, tu crois que c'est déjà gagné avec Ludovic, et tu laisses tomber William parce que tu voudrais pas partir avec lui sous le nez de Ludovic que tu viens d'emballer. Ouais t'as un peu de respect quand même.

MAIS Ludovic se casse avec ses amis au Banana parce qu'il se fait chier (et qu'il est vexé parce qu'on lui a pas laissé assez de place sur le podium aussi).

Résultat tu te retrouves comme un con à annoncer à William que tu rentres chez toi, et c'est lui qui te coupe en te disant : 
"- Déjà ?! Ah moi je reste !"

Et tu rentres seul comme un con.

Bien fait pour toi, Quentin.
Bien fait pour toi, ET pour ta stratégie de merde.



13 commentaires:

  1. Belle leçon d'humilité finalement. Hé hé hé, ça peut pas toujours marcher ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je t'ai vu ! Muahahah bon je retourne bosser sur les soins post RTUP,RTUTV

    RépondreSupprimer
  3. Une jolie photo 100% polyester, de la houpette style 90's ,des chemises rayés comme on n'en voit plusque dans les mariages socialistes de province, beaucoup de noir parceque ça fait BG et aucun facies qui ne semble plus esthetique que l'autre...
    Evidemment tous brun et en majorité moins d'1m85...
    la médiocrité du marais dans toute sa splendeur et le récit de ce qui se passe dans ton esprit tordu l'illustre encore mieux...
    Le marais, y'a pas a dire ca ne s'arrange pas.. et on comprends mieux avec ce genre de description pourquoi seuls les résidus du milieux dont l'homosexualité est la seule originalité ,le seul trait important de leur vie ,y sortent encore...Vivement que tout cela disparaisse...avec cette mentalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol le côté ringard ça fait partie de la soirée du mardi

      Sinon, comment tu penses que "tout cela disparaisse" ?

      Supprimer
    2. j'adore les mecs frustrés qui critiquent sans cesse ton blog Quentin s'appuyant toujours sur les arguments "le marais c'est la décadence, bla bla". s'ils sont tellement différents, normaux, et soi-disant bien droits, pourquoi passent-ils leur temps ici?

      Supprimer
  4. Mais il est où?!? Ca m'énerve!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis vraiment partagé sur ton blog et toi. Entre gentillesse et indulgence et une profonde colère et indignation.

    Wait and see.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, si tu mets ma manière de vivre de côté, tu m'adores.

      Supprimer
  6. Il n'y a pas de quoi se mettre en colère, c'est une période de sa vie. Et dans trente ans il dira comme certains pour les années 80 et 90, les jeunes ne savent plus s'amuser, c'est pas comme en 2013...
    Non, ce qui m'embête plus c'est la surconsommation d'alcool. A quoi ressemblerez vous à quarante ans et plus ? Usés et décatis avant l'heure. C'est dommage car la vie est aussi très belle à l'âge mûr ! C'était ma minute vieux con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il n'y a pas de quoi se mettre en colère, c'est une période de sa vie. Et dans trente ans il dira comme certains pour les années 80 et 90, les jeunes ne savent plus s'amuser, c'est pas comme en 2013..."

      >>Pas d'inquiétude, je fais confiance aux générations futures pour s'amuser encore plus que nous le faisons. Ajoutons l'émancipation et l'égalité, retranchons encore un peu d'ordre moral et de virus, et nos enfants ont encore de belles nuits devant eux.

      Supprimer
  7. Hum, t'adorer, j'irai pas jusque là. Disons que je vois des parties de (ma) vie que j'ai totalement ratées, pour des raisons que je ne connais que maintenant.

    RépondreSupprimer
  8. je t'ai trouvééééééééé ^^ en vrai le ptit quentin quand vous parlez avec lui de vif voix c un gars super. Il a un mode de vie un peu débridé mais il a tout de meme un cerveau qu'il utilise ^^

    kissouuuus

    Le petit stéphanois

    RépondreSupprimer
  9. Moi j'ai beau analyser tous les mecs sur la photo, je n'arrive pas à quoi lequel tu peux être. Fichtre! Je mène mon enquête souterraine!

    RépondreSupprimer