jeudi 17 janvier 2013

Il était un peu la star

de ce site de rencontres. Et pour cause, il exhibait les 22 cm de son sexe en photos de profil. Toujours dans les premières places des classements, il mettait en lien son profil Xtube où on pouvait le voir en pleine action avec son engin de destruction massive.

Bon ok j'vous connais... C'est là :
http://www.xtube.com/community/profile.php?user=Gang_22

Il vivait alors du côté de Dijon, passait parfois sur Paris, et je l'imaginais trop sollicité pour vouloir prêter attention au message que je lui enverrais peut-être... 

Alors lorsque j'ai vu il y a une semaine qu'il était désormais localisé en Guadeloupe, je me suis dit, à tort ou à raison, que son choix de mecs devait s'en trouver plus restreint. Donc j'ai écrit, donc il m'a répondu.

À la vue de ses vidéos, j'avais un peu peur de tomber sur le genre de mec qui habite le Marais, sex addict, sans aucune saveur charnelle, un preneur à la chaîne, comme son pseudo pouvait le laisser croire.
"- la vidéo sur Xtube ? A c'était exceptionnel, c'était avec un régulier que j'étais très content de revoir." me répondait-il lorsque je lui exprimais ma perplexité.

Car en vérité il était bel et bien tout l'inverse. Il aime embrasser et caresser, et c'est sur un quai de plage abandonnée dans l'ex quartier hôtelier du Gosier qu'il m'enmena avant hier vers vingt trois heures. Encore l'amour à la plage... 
En effet : à quoi bon baiser en intérieur lorsqu'on vit dans un endroit comme la Guadeloupe ? 

Même plan (hyper) cool qu'avec Alberto la veille : bières, balades, discussions... Un vrai théoricien de la baise de surcroît, c'était un blog vivant à lui seul.

Tout flatté que j'étais d'enfin pouvoir baiser avec lui (j'ai peut-être couché avec un seul mec mieux monté que lui, à Londres en décembre), je me lâchais véritablement,
mode chienasse -ON.

Je me lachais même un peu trop, car quelques minutes seulement après avoir commencé, c'est dans ma main qu'il a d'un coup éjaculé.
...je ne ferai croire à personne que je n'étais pas frustré à ce moment précis.

Donc dans ces cas là, évidemment, un seul réflexe : voir s'il est possible de remettre ça, mais plus sérieusement cette fois.

Ô hasard, il viendra en métropole fin mars. Ca me permet de laisser le peu de nuits qu'il me reste à passer sur cette île à profit pour rencontrer d'autres garçons, et notamment un passif discret de dix neuf ans dont je n'ai pour l'heure qu'une seule photo...




Ne pouvant recevoir (et moi non plus), il rechigne à aller faire ça en extérieur sur une serviette de plage... Autant vous dire que je suis à l'oeuvre quotidiennement par tchat interposé (et bientôt par sms) pour débloquer cette diva callipyge.

Putain si je pars sans avoir eu ce mec là, sans avoir léché ce boule là et tout ce qui peut suivre, j'aurais raté mes vacances !

Patience. 
Vouloir serrer Beyoncé, c'est jamais gagné d'avance.



  

6 commentaires:

  1. ça un mec discret ? Avec tous ces tatouages ? Je demande à voir...

    RépondreSupprimer
  2. sacré boule en effet ...

    signé: le petit stéphanois

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que nous connaissons les mêmes personnes cher Quentin ;)J'adore la fin de l'article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que nous devons traîner sur le même site ^ Excellent ton blog, je l'ai dévoré

      Supprimer