lundi 10 décembre 2012

Et si c'était lié ?

hein ? si il y avait un lien ? je veux dire le manque de confiance en moi que je traîne malgré tout (et que j'essaie intensément de compenser) avec le fait de préférer (en général) être passif.
Le fait d'avoir un peu la trouille du partenaire inconnu, peur de ne pas plaire mais aussi la peur de ne pas être satisfait.


J'ai remarqué que quand j'étais très très chaud, hop! je devenais actif. Pourquoi ? Sans doute parce qu'inconsciemment, je sais que j'assurerai quoi qu'il arrive, même si le mec n'est pas exactement comme je l'imaginais. Alors qu'en étant passif, le manque de motivation est moins visible si le partenaire n'est pas exactement dans nos goûts.

Hum...

Peut-être que je suis un actif qui s'ignore car il n'est pas sûr de lui. 

Car quand je suis actif, j'ai tendance à la domination. A être complètement dedans, et à n'avoir plus aucune envie d'être passif.

En étant actif, j'ai même tendance à l'exhibitionnisme.
Ma véritable nature éclaterait alors au grand jour ?



10 commentaires:

  1. Tu as raison sur le lien entre manque d'assurance et position dans ce cas mais bon, la vrai question c'est pas de chasser le symptome mais la cause... ce qu'il te faudrait c'est savoir pourquoi tu as si peu d'assurance et pourquoi tu en es venu à penser qu'en baisant ça solutionnerait...
    Je pense que plus que de baiser à tout va,n'importe comment avec n'importe qui tu as besoin d'être aimé (contre ton gré peut être) et qu'on t'apprenne à t'aimer aussi...

    ps: tu sais tout n'est pas si binaire, on peut être actif et soumis et timide, actif domi et avec peu d'assurance, passif et domi et timide etc etc...je veux dire que c'est pas parceque le milieux reproduit des stereotypes(comme les blonds sont passif et efféminés et les bruns velus virils et masculins) que c'est vrai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le terme "confiance en soi" a peut-être mal été choisi dans mon post, j'aurais du parler de "doute", celui qu'on a tous quand on rencontre quelqu'un qui attend quelquechose de nous (par forcément dans le domaine amoureux ou sexuel d'ailleurs).

      Si je sais parfaitement d'où vient le manque de confiance en moi (pour faire rapide parents ouvriers et chômeurs, père humiliant, éducation dans la haine de la réussite sociale, physique plutôt ingrat à l'enfance...), il se trouve qu'il disparaît progressivement au contact des hommes.

      Et si ce blog existe, c'est essentiellement pour jalonner ces acquis et considérer, lorsque le temps des garçons sera terminé, la nature et l'ampleur de la revanche que j'aurais pris sur le passé.

      Supprimer
  2. Le poulet serait-il en fait un aigle? :)
    Oui comme dit Jules ce n'est sans doute pas aussi simple et caricatural que ca... Quelque part, je pense qu'il faut avoir un peu d'assurance pour accepter d'être "soumis" en étant passif en tant qu'homme, d'être "dominé" par un inconnu... enfin ca dépend des cas de figure... (pour moi quasi impossible si je n'ai pas confiance en la personne) Peut-être une histoire de taux d'hormones à un moment donné qui te donne envie d'être actif tout bêtement ? Quand on est vraiment très chaud ca prend peut-être le pas sur toute forme de névrose et ca casse les schémas psychologiques et croyances? Je vais dormir j'en ai besoin je crois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (merci pour le poulet dans ta première phrase) ^^

      Je voulais le dire moins cruement dans mon post mais je parlais d’érection. Si mes pannes sexuelles ont été jusqu'à maintenant très rares (liées à un mec trop beaux, ou pas assez, ou des demandes de mon partenaire que je désapprouvais), le fait d'être passif me donne peut-être l'impression d’échapper à ce risque.
      Pas de certitude, je ne fais encore que m'interroger...

      Supprimer
    2. Un ex m'a déjà aussi avoué qu'il avait eu ces "pannes" face à un mec "trop beau"... je comprends pas lol qqn peut m'expliquer? Un moche je peux comprendre mais un mec trop beau devrait faire d'autant plus d'effet non?

      Supprimer
    3. Je n'arrive pas à l'expliquer, mais comme une impression de ne pouvoir donner assez de plaisir à celui qui ne peut nous désirer (pense-t-on à tort) plus que nous le désirons...

      Supprimer
  3. Au moins ce qui est cool c'est que t'es sincére et franc.
    Tu penses pas qu'un psychiatre ça pourrait aussi t'aider (tes origines ,tes complexes ,ton abord aux mecs) à avancer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Payer pour raconter ma vie à quelqu'un qui n'en a rein à foutre c'est au dessus de ma capacité de raisonnement.

      Supprimer
  4. Moi c'est complètement l'inverse : en tant que passif, j'ai aucune motivation et ça se voit (genre : je pourrais lire ou jouer à la console, tellement je m'emmerde). alors autant que je sois actif en somme.

    RépondreSupprimer