samedi 1 décembre 2012

Ça c'est de la drague efficace Monsieur,

j'étais au Spyce mardi soir (oui, encore) avec Ariel, il était 21h00 et je n'avais pas dîné. 
Un demi de bière et un mojito. Ayant le ventre vide, la désinhibition est immédiate. 
A retenir.

Je n'hésite plus à regarder les mecs dans les yeux et à soutenir leur regard. C'est cool. Je me fous de ne pas plaire. Encore plus cool. Un mec me regarde longuement, me sourit. Ça dure. Je plane un peu. Ariel part aux toilettes. Je me dis que la voie est libre pour le mec. Il bouge, me passe devant avec le même sourire et le regard appuyé. Il va saluer des potes qui viennent d'entrer. Il se retourne vers moi, il est à un mètre cinquante. Il osera pas approcher. Je me penche et saisis son avant bras, l'amène vers moi.

Et là, je prends une leçon. Il mène la conversation, je ne fais que lui donner le change. Il maîtrise, pose quelques questions, y va crescendo mais rapidement :

"- Tu t'appelles comment.

- Tu viens souvent.

- Tu es avec des potes.

- Tu habites dans quel coin.

- Tu vas rester longtemps.

- On peut partir ensemble si tu veux."

Voilà. Trente minutes plus tard y'en avait un à l'intérieur de l'autre.
L'artiste. En plus Monsieur jouit deux fois sans débander. Vraiment bravo.

Clairement, il faut que je fasse pareil. Et que j'arrête de me demander si le mec que je désire m'enverra chier si je lui propose (à mots couverts mais propose quand même) d'aller baiser dans la foulée de la rencontre. 
Putain Quentin, on est dans le Marais ! Au Spyce ! Evidemment que le mec veut baiser. tsssss

En Angleterre ils sont encore plus open. On reproduira la technique ces jours-ci, que je passe à Londres Avec Ben et Mélanie.
Allez bon week end.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire