vendredi 2 novembre 2012

Juste parce que je me fais

bien déchirer la gueule régulièrement quand je clashe les habitués des endroits où je sors, j'avais envie d'en ajouter une couche. 

Vous vous souvenez ce cette gym-queen de compétition qui fait l'entrée du Spyce. Et bien je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager la dernière contribution de cette dinde et de ses copines méprisantes (et accessoirement illettrées) :




J'étais là lorsque la police est passée, et je peux vous dire que notre rouquine, malgré ses muscles et sa grande gueule sur les réseaux sociaux, flippait à mort.

Et ses copines dindes qui s'écrasaient, ne lui étaient alors d'aucun secours.

Peut-être comprendra-t-on enfin qu'adorant ces soirées, je ne me reconnaisse en rien dans la grande partie de ces gens qui les composent...





1 commentaire:

  1. et les videurs du raidd on en parle ? je me souviens d'un soir de gay pride où un client se fit méchamment casser la gueule (oui c'est le terme) par deux (contre un!) gorilles de cet établissement...et une fois les flics arrivés, vas-y que je te claque la bise aux gorilles !

    RépondreSupprimer