mercredi 25 juillet 2012

Un racisme ordinaire

s'est baladé, venant d'un mec qui se défendra sûrement de l'être. 


Je vous ai déjà parlé de lui, Xiao, un asiatique avec lequel on avait fait quelques folies dans un avion en direction des États Unis, et je me l'étais finalement tapé un mois plus tard.


Comme ça restait un bon souvenir et que ma libido revient peu à peu (c'est peut-être à la perspective de passer les 5 prochains jours isolé en Lozère, où je ne trouverai évidemment personne), je l'ai recontacté pour rebaiser. Il reçoit en plus donc c'est parfait, Wilfrid se tapant encore l'incrust (depuis 3 mois quand même) dans mon appart.


Il me propose un plan à trois. Ce n'est pas franchement ma spécialité mais je ne dis pas non. Il me demande si j'ai quelqu'un dans mon entourage pour faire le troisième. Bon, honnêtement j'ai du mal à visualiser. Il me dit qu'il voudrait un versatile, qu'il est lui-même versatile, mais qu'il ne devient passif qu'avec les mecs très très bien montés.


Je pense rapidement à quelques anciens plans cul bien équipés et qui ne déméritaient pas. Et, ayant une ou deux propositions en tête, là je lui pose la question, qui pour moi n'était qu'une formalité (je parle à droite) :


no comment
...

Ou alors c'est une blague. Mais c'est pas drôle.
Bref, j'ai un peu moins envie d'un coup.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire