jeudi 26 avril 2012

Un homme fait pour le sexe

se reconnaît assez facilement : il n'a pas le même visage au pieu que dans la vie de tous les jours. 
Son regard fragile devient ardent et dominateur, ses gestes gênés deviennent précis et ne souffrent d'aucune hésitation, il maîtrise tout.

Je crois n'en avoir connu que deux dans ma vie, et ils avaient un point commun : 
Ils se disaient passifs mais se sont révélés excellents actifs.
J'ai rencontré le second lundi soir, et notre étreinte par intermittence ne s'est terminée qu'aujourd'hui en fin de matinée. Mince, pas très grand, la mâchoire inférieure dessinée, a priori discret derrière ses fines lunettes, je ne vais pas pour la énième fois vous faire la dithyrambe du nerd, cette merveille d'introversion et de sexualité cachée.

Qu'est ce qui vaut le changement de visage de son partenaire, sa révélation ? Rien. Ni la taille éventuellement hors norme du sexe, ni un physique parfait.
Le sentiment de voir ce nouveau visage insoupçonné devant soi te regarder bouleverse tout. 


Avoir le dessus sur son partenaire c'est ça : devenir méconnaissable. Ça force l'abandon, et l'admiration. La magie continue après, lorsque rhabillé et recoiffé, il redevient le garçon insoupçonnable qu'on a connu quelques heures plus tôt. Les quelques minutes de transformation deviennent alors mythiques, on se rappelle de l'autre visage, et on brûle de le revoir.


Ceci me rappelle (très caricaturé évidemment, mais c'est pour illustrer l'idée) un sketch du comique américain Andy Kaufman dans les années 70. Je l'ai découvert grâce à Jim Carrey qui jouait son rôle dans le film Man on the MoonKaufman interprétait un homme timide à la voix nasillarde, et explosait littéralement corps et âme dans une incroyable imitation d'Elvis Presley, avant de reprendre sa voix nasillarde pour dire merci, comme si de rien n'était. 
Juste un homme qui ne peux devenir brièvement lui-même que lorsqu'il passe à l'action.


Ici c'est un peu la même chose : 
La transfiguration, c'est le secret -dont il n'a même pas conscience- d'une bombe sexuelle. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire